Pour trouver un projet pro cohérent, d’abord définir son projet de vie

Si vous choisissez le coaching professionnel pour accompagner votre transition de carrière, votre coach vous proposera un certain nombre de séances de travail.

À la fin de chacune d’entre elles, normalement, il vous demandera systématiquement de lui renvoyer un feed-back, pour savoir ce que vous retenez de la séance, ce que vous ressentez, comment vous l’avez vécue, et quel plan d’action vous envisagez jusqu’à la prochaine.

Je ne déroge pas à cette règle, et cette semaine (et comme souvent), une personne avec qui nous terminions une première séance me dit « comme c’est du coaching de carrière, je ne pensais pas que nous allions parler de ma vie privée».

Alors je vous épargne le suspense, le coaching professionnel, le coaching de carrière, le coaching de de transition professionnelle, le coaching de recherche d’emploi, même si certaines séances peuvent être très concrètes et pratico-pratiques, C’EST quand même du coaching qui va impliquer votre vie privée, car c’est une démarche de développement personnel avant tout.

Le coaching professionnel, c’est du développement personnel avant tout

Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais moi je crois qu’on ne peut pas dissocier les deux, parce que la vie professionnelle est un moyen de se réaliser personnellement.

L’être humain est la somme de ses différentes identités: Ce que je suis dans mon corps, ce que je suis dans mon couple, ce que je suis vis-à-vis de mes enfants, ce que je suis au travail, dans ma vie associative, dans mes engagements politiques, dans ma vie spirituelle, que sais-je…

Et la vie professionnelle n’est qu’une des composantes de « ce grand tout », cette somme de nos différentes identités, qui fait que nous avons un subtil équilibre à trouver entre tout ça, pour être bien dans nos pompes.

OK, vu le temps qu’on passe au travail, il est clair que la partie « vie professionnelle» est super-coefficientée.

D’ailleurs si elle n’était pas importante pour vous, vous ne liriez pas ce blog.

Définir son projet de vie à 3 ans

Donc si l’on part du principe que vos choix professionnels auront pour fonction de contribuer à un état général d’équilibre et de bonheur dans la vie, la première question que doit vous poser votre coach, c’est bien : « Quel est ton projet de vie ? », comment vois-tu (et veux-tu) ta vie dans 3 ans, dans 10 ans ?

Pas toujours simple d’y répondre de manière structurée et permettant d’avoir une vraie vision simple et précise de ce que l’on veut devenir.

Personnellement, pour vous aider à y répondre, j’aime bien la technique du mind mapping (que j’explique sur mon autre blog, dédié aux entreprises), qui peut se révéler super efficace et motivante pour mes coachés, en les aidant à visualiser ce fameux point d’arrivée, et du coup d’en déduire l’ensemble du chemin à parcourir, et les actions à prendre en priorité.

Voilà ce que ça donne dans le détail :

Définir les choix stratégiques liées à votre projet de vie

Dans la définition de votre projet de vie, votre coach vérifie avec vous si la stratégie envisagée est conforme à vos besoins fondamentaux, et respecte bien votre système de valeurs.

Pour ce faire, moi je sensibilise vraiment mes coachés à l’écoute de leur crocodile, cette grosse bête parfois bien cachée, mais à qui on ne la fait pas…

Une fois que le cap  « de vie » est dessiné, acté et visualisé, nous listons les choix stratégiques à faire, qui sont d’ordre professionnel, et qui en ressortent.

Ainsi, on a de quoi organiser sa vie professionnelle de façon à ce qu’elle vienne nous servir à atteindre ce but de réalisation de soi au sens large.

Par exemple : Accepter une mutation géographique ? Prendre la responsabilité d’une équipe ? Se former à une autre métier ? Suivre un conjoint ? Mettre sa vie professionnelle entre parenthèses pour s’occuper de ses enfants ? Prendre sa retraite de manière anticipée ?

Ça, ce sont des décisions stratégiques, qui viennent servir votre projet de vie. Ce sont en général pour prendre ce type de décision, que vous allez voir un coach de carrière.

Définir les actions qui découlent de ces choix stratégiques

Une fois que l’on a listé nos choix et qu’on sait quelle direction prendre, vient le temps de définir les actions à engager.

Pas toujours facile, puisque c’est ici que vos petits démons du sabotage et de la procrastination peuvent refaire surface, car c’est ici que tout ce concrétise, que le changement est concrètement envisageable, qu’il devient réel, que l’on se retrouve face à ses responsabilités, au pied du mur, et que des peurs ou des freins peuvent venir nous brider.

Ici, se faire accompagner par un coach est bien utile, puisque c’est l’étape où il est très facile d’abandonner ou de procrastiner si l’on est tout seul et pas soutenu.

Votre coach pourra travailler et décortiquer avec vous les questions suivantes, qui serviront à clarifier les actions à prendre, et finiront par vous faire prendre des engagements, et réellement changer :

Pout tel choix stratégiques, quelle est la première action à envisager ?

Quels sont mes atouts pour y arriver ?

Comment puis-je renforcer ces atouts ?

Quels sont les situations passées que j’ai connues et qui m’ y aideront ?

Que faire pour les mettre en valeur vis-à-vis des autres ?

Que me manque t-il pour y arriver ?

Que puis-je faire pour pallier ce manque ?

Quels comportements chez moi pourraient me saboter ?

Que puis-je faire pour y être vigilant et pour les éviter ?

Gérer et choisir les opportunités

Une opportunité, ça peut être super positif, mais parfois ça peut aussi juste être un gros parasite qui nous fais reculer de 10 pas.

Par exemple : Vous, votre projet de vie est de devenir indépendant pour pouvoir être maître de votre vie professionnelle et vous créer de la flexibilité pour vous et votre famille.

Votre choix stratégique sera donc de créer votre entreprise en montant votre boutique en e-commerce, de travailler de la maison dans un premier temps, et vous avez commencé à prendre les actions allant dans ce sens.

Sauf qu’un matin, un chasseur de tête vous appelle pour vous proposer exactement le même job que vous exerciez avant, et très bien payé. Et comme votre boutique de e-commerce ne décolle pas, que vous êtes dans une période de doute, et que vous vous dirigez vers l’inconnu-pas-confortable,  vous acceptez de rencontrer le recruteur.

Tentant, non ? Classique.

Dans ce type de situation, votre coach vous aidera à examiner  dans quelle mesure cette opportunité qui se présente peut venir servir votre projet de vie, que vous aurez défini ensemble.

Ah tiens! Comme on parle de développement personnel, je veux partager avec vous le livre-référence pour moi, sur LE sujet de l’estime de soi. Sans un bon socle d’estime de soi, les décisions de changement sont difficiles à prendre. Je crois que ce livre est le pré-requis de toute démarche de coaching. Je vous invite à le lire, c’est une bouffée d’oxygène. Et puis c’est Christophe André, quand même… 🙂 Bonne lecture !

(lien affilié)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *