You are currently viewing 4 ressources pour prendre soin de ton énergie pendant ta transition professionnelle

Si tu me suis depuis un petit moment, tu as déjà dû me l’entendre dire : la reconversion, c’est un marathon ! Finalement, quelle que soit le niveau de changement professionnel que tu choisis, il est essentiel de maintenir ton niveau d’énergie tout au long de la transition. C’est pourquoi je te propose aujourd’hui une liste de 4 ressources pour t’aider à prendre soin de toi pendant ton changement de vie !

Pourquoi il est important de prendre soin de ton énergie ?

Avant de voir comment faire, intéressons-nous au pourquoi. J’ai besoin que tu sois convaincue que tu mérite aussi de te sentir bien. Et que non, tu ne peux pas tout porter, sinon tu t’épuises.

La reconversion draine ton énergie

Un changement de vie professionnelle, par essence, c’est épuisant. Tu as peut-être gardé ton job actuel pour développer ton projet à côté. Ou tu fais des démarches pour trouver un autre emploi. Ou tu t’es lancée dans une formation en cours du soir.

Quelle que soit ta situation, ce changement implique un investissement de temps et d’énergie de ta part. (coucou le manque de sommeil parce que tu te tritures l’esprit… 😉 )

Ce temps et cette énergie tu les puises en toi. Sauf que ce ne sont pas des ressources illimitées.

La loi de l’équilibre pour prendre soin de toi

Il est fondamental que tu gardes un équilibre. Ça fonctionne un peu comme une propriété mathématique :

SI tu augmentes ton temps de travail et la quantité d’énergie que tu consacres à un projet, ALORS il faut réduire le temps et l’énergie dépensés sur autre chose.

Ton énergie, c’est comme un budget shopping : si tu craques pour les chaussures, tu peux plus acheter le sac. Et si tu achètes quand même le sac, alors il faudra faire des économies sur autre chose.

Si tu décides de te consacrer à ton nouveau projet pro, il faut que tu puisses compter sur des ressources pour :

  • Réduire le temps que tu passes sur d’autres tâches
  • Restaurer ton énergie quand elle est en berne
La loi de l’équilibre pour prendre soin de toi

Ressource n°1 : ton entourage

Ah oui, je ne t’ai pas prévenue, mais je prends le terme de ressource au sens large : tout ce qui peut t’aider. Et vu le niveau de charge mentale des mères de famille qui travaillent, on va mobiliser des ressources humaines, mentales et matérielles !

Tu as le droit de déléguer pendant ta transition professionnelle

Tu as le droit de déléguer pendant ta transition professionnelle

Pour réduire le temps que tu passes sur d’autres tâches, il va falloir en déléguer certaines. Déléguer, ça implique de faire confiance à ton entourage et surtout, d’accepter que les choses soient faites différemment. Je t’en ai parlé spécifiquement dans cet article sur comment te dégager du temps pour te consacrer à ta reconversion.

Je le redis : tu as le droit de déléguer pour t’aider à passer cette période compliquée.

  • Ton conjoint peut prendre en charge des tâches en plus pendant quelques temps.
  • Tes enfants (selon leur âge bien sûr) peuvent en profiter pour gagner en autonomie.
  • Si les grands-parents ne sont pas loin, pourquoi ne pas les mettre à contribution ?
  • Ou des amies qui peuvent garder tes petits chaque samedi après-midi pour te laisser travailler sur ton projet sans être interrompue.

Des solutions existent, c’est une question d’organisation (un peu). Et de déculpabilisation (surtout).

Ton entourage est aussi une ressource émotionnelle

Parlons de déculpabilisation justement.

Décider de quitter ce job qui ne te plaît plus est audacieux. Bravo, car en dépit des injonctions sociales sur ce que doit être une bonne mère, tu as choisi de faire passer ton bien-être en premier.

Il est normal de ressentir de la culpabilité. Et si ça ne marche pas ? Et si je me plante ? Ces doutes arrivent à tout le monde.

Mais la bonne nouvelle, c’est que ton entourage n’est pas là que pour t’aider à faire tourner les machines ou à vider le lave-vaisselle. Tes proches sont aussi là pour te soutenir mentalement.

La reconversion professionnelle est un grand huit émotionnel. Tu changes d’identité, tu as peur pour l’avenir, tu remets beaucoup de choses en question.

Mon conseil – qui est finalement le fil rouge de cet article – c’est de ne pas rester seule avec tout ça. Tu n’es pas obligée d’affronter ça dans ton coin.

Ton entourage est aussi une ressource émotionnelle

En parler à tes proches

J’ai déjà fait un article sur comment gérer les réactions de ton entourage. La chose à retenir c’est qu’il faut communiquer un maximum. Et que si tu as confiance en ton projet, alors tes proches te suivront !

Maman en quête d'un nouveau projet pro' ?

Découvre nos formations en ligne
20% de réduction jusqu’au 30/09/21
  • Parles-en à tes enfants, pour les rassurer et les inspirer (« wah ma maman elle est trop forte », c’est ça qu’ils se diront !)
  • Parles-en à ton ou ta conjoint.e, pour partager ton cheminement et tes doutes. Pour qu’il ou elle soit là dans les périodes moins fun (car oui, il y en aura !)
  • Parles-en à tes parents, pour les embarquer avec toi dans le projet et les aider à comprendre que le monde du travail a changé. (Non tu ne fais pas un caprice, faire évoluer sa carrière c’est la normalité aujourd’hui)
  • Parles-en à tes amies, pour qu’elles te reboostent quand tu as besoin et t’aident à dessiner les contours d’un projet qui fonctionne. (Ça reste le moyen le plus efficace pour pointer tes angles morts et t’apporter un regard extérieur)

Ressource n°2 : tes enfants

J’aimerais m’attarder sur eux un petit moment. Parce qu’ils sont souvent la source de tes angoisses et de ta culpabilité. Tu as peur de les mettre en danger. De ne plus pouvoir leur assurer le confort qu’ils ont aujourd’hui grâce à ton CDI.

Être maman ne veut pas dire se sacrifier pour ses enfants

Je ne le dirais jamais assez : la société fait porter une pression monstre aux mamans. Nous sommes désignées comme les responsables-en-chef de leur bien-être. Pour te la faire courte, si quelque chose va mal pour un enfant, c’est forcément la faute de sa mère. (Merci la psychanalyse)

Être maman ne veut pas dire se sacrifier pour ses enfants

Tu as peut-être en toi cette idée qu’une maman doit tout faire pour ses enfants. Qu’elle doit se sacrifier pour leur donner les meilleures chances dans la vie.

Attention à ce que tes attentes vis-à-vis de toi-même restent réalistes. Tu as aussi le droit de prendre du temps pour toi. Pour avancer sur ton projet ou tout simplement pour te reposer.

« Les mamans épanouies au travail font des enfants heureux »

Oui je sais, je te ressors encore ma phrase fétiche. Mais j’y crois. J’y crois parce que c’est ce que je vois avec mes clientes depuis des années.

Tu le sais très bien, une maman épuisée et stressée par sa journée de travail peut difficilement être bienveillante et patiente le soir en rentrant.

Alors des fois maman crie. Et maman s’en veut.

Ta transition professionnelle va te permettre d’être une meilleure maman. Une maman plus disponible, plus détendue, plus alignée. Et c’est aussi une source de motivation. Donc d’énergie.

Savoir que tu vas pouvoir quitter ce job qui ne te mine le moral depuis trop longtemps et profiter à nouveau de temps de qualité avec tes enfants, ça n’a pas de prix.

Mini-exercice de visualisation : Ressens-tu encore de la culpabilité quand tu penses à tous les bénéfices de ton changement de vie sur toi et sur ta famille ?

Être un exemple pour tes enfants

Une autre source de motivation pour te rebooster quand tu as une baisse d’énergie, c’est l’envie d’être un modèle pour tes enfants.

Leur apprendre, par l’exemple, qu’il faut oser.

Qu’il faut réaliser ses rêves.

Qu’on est capable de tout avec du travail et de l’apprentissage.

Être un exemple pour tes enfants

Comme le dit très bien Sara, qui a quitté son poste d’enseignante pour créer son entreprise :

« Moi, je veux être un exemple pour mes enfants. Je ne peux pas d’un côté leur dire : « tu peux faire ce que tu veux, rien n’est impossible si tu travailles » , et de l’autre vivre des incohérences totales dans mon propre métier. Parce que ce qui compte c’est ce que je fais, pas ce que je leur dis.
C’est ça qui me porte. Je veux que mes enfants me voient essayer, évoluer, tenter des choses. Je trouve que c’est un bon moyen de contrer le syndrome de l’imposteur et de ne pas avoir de regrets. »

Ressource n°3 : ton projet

La 3ème ressource sur laquelle tu peux compter c’est ton projet. Et la motivation qu’il t’inspire.

Le bon projet, c’est celui qui t’énergise

C’est pour ça qu’il est important de passer du temps à explorer toutes les pistes. Dans le Bilan de Confiance®, nos membres passent plusieurs semaines à se renseigner sur toutes les idées de métier qui leur sont passée par la tête.

Les idées raisonnables.

Les moins raisonnables.

Celles qui font vibrer, puis en fait quand on se renseigne c’est bof bof.

Celles qu’on avait pas envisagées sérieusement, et qui finalement nous restent dans un coin de la tête.

Le bon projet, c’est celui qui t’énergise

Cette méthode rigoureuse te permet de ne pas passer à côté d’un projet « de cœur » qui pourrait tout à fait fonctionner. Un projet qui te motive tellement plus que ton métier actuel, que tu trouves toujours de l’énergie pour t’y consacrer.

C’est ce qu’a ressenti Marie quand elle a lancé son podcast Maman bosse en side projet à côté de son emploi salarié :

« Je crois qu’il faut de l’envie. La raison pour laquelle je n’arrête pas, c’est parce que j’y crois. Je crois au message et à l’intérêt de ce que je fais. Sinon je ne mettrais pas le réveil à 5h30 certains matins pour mettre en ligne un épisode. »

Reconnaître le “bon projet”

Malheureusement, il n’y a pas de checklist magique et universelle pour reconnaître LE bon projet. Parce qu’il dépend de chacune.

Si on se concentre sur la motivation et pas sur la rentabilité potentielle, certaines affirmations permettent d’identifier une piste qui sort du lot :

  • Tu pourrais te renseigner sur ce sujet pendant des heures
  • Quand tu y penses, tu as mille idées qui se bousculent dans ta tête
  • Si tu en parles, tu peux vite « saouler » la personne d’en face car tu as plein de choses à dire
  • Tu te projette facilement dans ce quotidien « de rêve »

J’ai remarqué que souvent, les mamans qui cherchent à changer de vie professionnelle se censurent. Et elles censurent leurs idées. Pourtant, combien j’ai vu d’idées « un peu trop farfelues » devenir des projets qui marchent !

On a Florine, qui a créé un jeu de cartes pour initier les enfants à la méditation.
Marie dont je t’ai déjà parlé, qui a lancé son podcast pour donner la parole aux mères qui travaillent.
Ou Marion, passionnée par la Chine qui est devenue accompagnante en médecine chinoise.

Comme quoi, tout est possible. 😉

Retomber amoureuse de son projet, ça donne de l’énergie !

Bien sûr que tout n’est pas rose dans une transition professionnelle. Parfois ton projet va te saouler. Parfois tu ne vas plus vouloir en entendre parler pendant des jours. Tu vas arrêter d’y croire ou vouloir baisser les bras.

Ces situations sont normales, voici ce que je fais dans ces cas-là (parce que oui, ça m’arrive encore alors que j’ai lancé ma boîte il y a plus de 8 ans 😉 ) :

  • M’autoriser à prendre de vraies pauses : un weekend à la montagne sans parler de boulot, un verre avec une copine, une balade sans podcast entrepreneurial dans les oreilles, … Bref, je déconnecte et je reviens à mon bureau surmotivée !
  • Relire mon « why » : note dans un carnet les raisons qui te motivent à changer de vie professionnelle ou à te lancer dans ton projet. Quand ça va pas fort, les relire te rappelle le sens de ce que tu fais. Et le sens, ça donne vachement d’énergie !
  • Bouger mon corps : les baisses d’énergie sont inévitables si tu restes des heures à te creuser la tête assise devant un écran d’ordinateur. Parfois une méditation, une séance de sport ou danser sous la douche peut aider à te reconnecter à ton corps et à ton énergie.

Ton projet et toi, c’est comme un couple. Ce n’est pas parce que la routine s’installe qu’il faut tout envoyer valser 😉

Ressource n°4 : une communauté de working mums qui vivent la même chose de toi

Qui peut te comprendre mieux que quelqu’un qui vit la même chose que toi ? Personne !

Pouvoir échanger avec des femmes qui vivent une transition professionnelle tout en gérant leur vie de maman te permet de relativiser, de partager des bonnes pratiques et de recevoir du soutien quand ça ne va pas.

une communauté de working mums qui vivent la même chose de toi

C’est la raison pour laquelle j’ai fondé ma méthode sur le collectif. Dans le Bilan de Confiance®, tu rejoins un groupe uni qui est là pour toi 24h/24h, tout au long de ton évolution. Et surtout, vous avez rendez-vous ensemble 2 fois par semaine pour les séances de coaching collectif.

Tu peux y poser tes questions, venir partager tes doutes, étendre ton réseau et demander des retours d’expérience.

En bref, comme je le disais au début de cet article, tu ne restes pas seule dans ta transition professionnelle. Tu es accompagnée par tes coachs, soutenue par la force du collectif et chouchoutée par toute l’équipe ! 😉

Maman en quête d'un nouveau projet pro' ?

Découvre nos formations en ligne
20% de réduction jusqu’au 30/09/21

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tu pars déjà ?

Profite des 20% de réduction sur toutes nos formations en ligne pour « trouver ta voie » jusqu’au 30/09/21

-20% jusqu'au 30/09/21

Submission received, thank you!

Close Window

Profite des 20% de réduction !

Profite d’une réduction de 20% sur toutes nos formations en ligne pour « trouver ta voie » 

**jusqu’au 30/09/2021**

Submission received, thank you!

Close Window