Bonjour, je m'appelle Bérangère Touchemann !

Et dans la vie, je veux deux choses : Être heureuse, et en équilibre.

Comment ?

👉🏼 Avec d’abord, un travail qui me passionne et dans lequel mes valeurs peuvent s’exprimer. Tous les matins, me réveiller avec le smile, et le bonheur d’être à ma place. Je veux me sentir cohérente, et utile au monde.

👉🏼 Et avoir une vie personnelle pleine d’amour. Être présente et disponible pour mes filles et mon homme. Une vie simple, pas stressée, et en étant moi. Tout simplement.

Bérangère Touchemann

Toi aussi, tu veux ça ?

Alors welcome !

Sur ce blog, je t’inspire et t’accompagne, pour t’aider à te construire une vie professionnelle sereine et bien choisie.

Parce que maman a besoin d’être bien dans ses pompes au boulot, pour pouvoir être sereine en famille 🙂

Tu penses qu’il est possible, d’être pleinement épanouie au boulot ?

Moi, je sais que oui. 

Du moins aujourd’hui, je le sais.

Par contre, j’ai mis du temps à trouver ma place au travail. Peut-être que toi aussi, ça fait longtemps que «tu cherches» ?

Pourtant, tout avait bien commencé pour moi, sur le papier.

Au début de ma vie professionnelle, j’étais la «bonne élève» : Une scolarité sans vague, puis sup de co par souci de sécurité (et sûrement aussi pour «faire plaisir»).

Puis ce fût La Défense, de grosses entreprises qui font de la pub à la télé. Ça ne se passait pas trop mal. J’avais une situation «confortable et sécurisante», et des promesses de plan de carrière.

Je n’avais pas encore mes filles, et je vivais en pilote automatique ma vie de «working-girl».

Mais en réalité, ça n’allait pas…

*** Je n’étais jamais pleinement satisfaite par ma situation professionnelle.

*** J’étais épuisée d’être en sur-adaptation permanente.

*** Je ressentais très peu de plaisir au quotidien, un gros manque de reconnaissance, et j’étais en panne de sens chronique.

*** Toujours à me demander quel serait le job d’après, en essayant de me convaincre qu’il serait peut-être le bon, cette fois.

Pendant des années, j’ai donc vagabondé de poste en poste, d’entreprise en entreprise, sans jamais vraiment trouver ma place, et en portant un masque en permanence.

Et le petit vélo dans la tête, qui tournait, qui tournait !

Oui, je ne te raconte même pas le bouillonnement, là-haut… Parce que moi, je suis du genre cérébrale, tu vois…à réfléchir BEAUCOUP (Beaucoup trop ! ).

En vraie hypersensible, la moindre remarque ambigüe, ou n’importe quelle pensée de projection flippante sur l’avenir, pouvaient me faire ma journée lol

Et mon idée fixe, à ce moment-là, c’était :

«Mais qu’est-ce que je pourrais bien faire de ma vie ?»

Il FALLAIT que je trouve «ma voie».

Alors j’avais 100 idées à la minute, et je partais dans tous les sens. 

Impossible de me canaliser sur un projet. Je ne pensais qu’à ça.

Ça craignait, parce que ça commençait à jouer sur ma santé et sur mes relations : J’avais un boulot que je détestais, j’étais devenue spasmophile, et je voyais de moins en moins mes potes…(#VDM ^^)

Et puis un jour, la chute…

Dans le dernier job de mon ancienne vie, un soir, je travaillais sur un événement en extérieur. Il y avait toute mon équipe et mon N+2.

Vers 2h du matin, au moment de ranger le décor, toutes lumières éteintes, fatiguée et pressée de rentrer chez moi, je glisse sur un truc mouillé non identifié, et je m’étale par terre, tenant à bout de bras mon bout de décor pour le sauver.

Et là, les quatre fers en l’air, je lève la tête et je distingue mon N+2 qui court vers moi en panique, en lançant un… «le décor n’a rien, au moins» ?

…euh…«oui, merci, je vais bien (connard)».

Bon, ben là, une page se tournait définitivement.

Je suis rentrée chez moi avec mon entorse du genou, et j’ai acté que cette fois, c’était fini.

Et maintenant, je fais quoi ?

Une rupture conventionnelle négociée plus tard (oui parce que je n’allais sûrement pas partir sans indemnités, en y ayant laissé un genou…), me voilà encore à «chercher ma voie» à plein temps.

Je passe par la case bilan de compétences (un fiasco qui m’a bien fait perdre mon temps).

Je me fais aussi accompagner par des conseillers Pôle Emploi (qui font ce qu’ils peuvent, mais bon…).

…Quelques mois se passent…

Et j’ai trouvé, yes !

Bon. Par contre, le chemin aurait pu être franchement plus court et moins stressant, si j’avais trouvé un accompagnement efficace.

Mais j’ai fini par y arriver, à me créer ma vie à moi : Ce projet qui me ressemble et que j’adore 🙂

Même si je n’ai pas trouvé mon nouveau métier par ce fameux «déclic» que beaucoup attendent (et auquel je crois très peu). Je me suis «juste» appliquée à mener ma démarche avec méthode, détermination et organisation.

Et surtout avec un certain état d’esprit, qui se résume en deux mots :

«COURAGE, FONCE»

Alors oui, il est possible, de se sentir pleinement à sa place dans un travail !

Je me suis solidement formée au coaching. J’ai d’abord cumulé les expériences en tant que freelance en prestation pour d’autres, pour finir par monter mon cabinet à moi, à mon image.

Aujourd’hui, j’ai créé ma propre méthode d’accompagnement. Et j’en suis super fière, parce que mon accompagnement sait changer concrètement et rapidement la vie des mamans que j’accompagne.

Et ça, c’est troooooop bien.

Cerise sur le gâteau : Je gagne mieux ma vie qu’avant, en bossant 28h/semaine, de chez moi. Elle est pas belle, la vie ?

Je suis passée moi-même par les questionnements/doutes/hésitations que tu traverses actuellement. Je connais ta situation par coeur 🙂 

Et aujourd’hui, voilà où j’en suis. Donc je te jure que la conciliation, l’équilibre et la satisfaction sur tous les plans, c’est possible ! 

À condition de suivre ce conseil…«COURAGE, FONCE !»

Et à part ça ?

Je fédère une communauté de plus de 20 000 internautes, et les articles de mon blog ont déjà inspiré plus d’un million de lecteurs.

Je suis aussi régulièrement sollicitée en tant qu’experte dans les médias, et dans les entreprises.

J’ai quitté Paris en 2010 pour vivre près de Toulouse.

Bérangère Touchemann, coach professionnelle et maman

Je suis maman de deux petites princesses (là, c’est ma grande ! ) et je n’ai pas besoin de demander d’autorisation à qui que ce soit pour m’occuper d’elles quand elles sont malades…

Sinon, j’aime le cocooning, et je déteste la chaleur. Je suis addict au sucre, et je pense que la sauce tomate sur les pâtes, est un légume comme les autres^^

J’aime Biarritz, les vieilles chansons françaises et prendre l’apéro (et prendre l’apéro à Biarritz en écoutant Michel Delpech, je ne t’en parle même pas^^)

Je pense que « She-Ra » est le meilleur dessin animé que l’on puisse donner à regarder aux enfants.

Mon seul regret dans la vie aujourd’hui ? Louper Yann Barthès tous les soirs (parce que c’est à l’heure du dodo, et que mes filles ne s’endorment JAMAIS rapidement^^)

Bon à savoir

Sur ce site, tu ne verras pas de photo de tailleur-jupe, comme tu pourras en trouver sur d'autres sites de coaching ou de gestion de carrière pour les femmes...Parce que c'est justement ce tailleur, en ce moment, que tu as envie de vendre sur Vinted^^

Sur ce site, tu ne liras pas non plus qu'être carriériste, c'est génial : tu viens chercher une autre approche. On peut être heureuse au travail sans être carriériste. On peut réussir sa vie professionnelle et sa carrière en faisant juste ce qu'on aime, tout en gardant de la place pour le reste. Et ce n'est pas la taille de l'entreprise ou notre niveau de salaire, qui font qu'on est quelqu'un de brillant, de bien, de compétent ou d'heureux au travail.

Le travail, ça sert juste à servir un équilibre de vie global, qui t'apporte de la joie au quotidien, qui te permet d'avoir une vie perso/familiale, épanouissante, et d'être toi-même. Mais comme on y passe beaucoup de temps, autant bien le choisir.

Et je suis là pour ça.

Perrine

Ce programme m’a apporté bien plus que je ne l’aurais imaginé !
Grâce à Bérangère, j’ai pu clarifier mes valeurs, mes envies et mes besoins. Elle m’a accompagnée dans la prise de conscience que j’avais toutes les ressources pour endosser un rôle différent.
Le résultat : un véritable changement d’état d’esprit et le passage à l’action. 

Perrine

-
a quitté l’industrie aéronautique pour devenir “slasheuse” (Business controller en industrie + création d’entreprise)
Anne

Grâce à Bérangère, j’ai pu retrouver l’élan dont j’avais besoin pour explorer de nouvelles voies professionnelles. La justesse de ses questions, la pertinence des ses conseils m’ont été d’une grande aide pour clarifier mes envies et tester leur faisabilité. Il m’a été facile ensuite de mettre en place une stratégie de développement de carrière qui soit en adéquation avec mes valeurs et mes compétences.
L’accompagnement fut structuré sans être rigide, les échanges faciles et ouverts. Bérangère a su m’insuffler l’énergie nécessaire pour repartir dans la direction qui me convenait.

Anne

-
aujourd’hui chef de projet web en Suisse
Fermer le menu