Comment démissionner avec élégance ?

Vous ne vous sentez pas bien dans votre vie professionnelle, et aimeriez peut-être changer de métier.

Ou « juste » changer d’entreprise. De chef.

Bref. Quel que soit le niveau de changement, vous n’avez plus vraiment d’intérêt/de sens/ de confort, à rester dans votre situation ».

Démissionner : Un besoin (urgent) de changement

Mon job consiste à définir avec vous quel est le bon niveau de changement dont vous avez besoin à l’instant T, pour vous aider à ne pas vous tromper dans votre prise de décision.

À vous faire acter votre décision, et à vous mettre en action, dans le sens de ce changement.

Et enfin, à vous donner des clés pour travailler autrement, dans votre situation professionnelle suivante.

Moi, j’adore être à côté de vous, quand vous décidez qu’aujourd’hui, c’est le bon moment pour passer à la suite. Quand vous êtes prêt à quitter votre boîte, quand c’est ce que vous avez décidé parce que c’était de ÇA, dont vous aviez besoin.

Parfois vous la quittez parce que vous avez trouvé un nouveau projet ailleurs. Alors vient la question de la rupture.

Vous pensez à changer de travail, mais pas simple, de vous lancer : Partir ? Rester ? En profiter pour carrément changer de métier ? Prenez la bonne décision, avec mon e-book GRATUIT « 10 questions incontournables à vous poser AVANT de changer de vie professionnelle »

Démissionner ou négocier une rupture conventionnelle ?

La démission, c’est de votre propre chef. Elle ne donne pas droit à indemnité chômage.

La rupture conventionnelle, c’est un départ d’un commun accord, qui vous donne accès à l’indemnisation de Pôle Emploi.

(Au moment où j’écris ces lignes, le nouveau gouvernement devrait mettre en place quelque chose pour permettre aux démissionnaires d’avoir le droit aux indemnités, dans une certaine mesure, mais pour l’instant rien d’acté. Je modifie l’article dès que la loi est votée !)

Si vous décidez de démissionner, comment le faire avec élégance, pour maintenir un climat apaisé autour de votre départ ? Des éléments de réponse ici.

Les bases pour démissionner proprement

Je sais, vous êtes excité par ce nouveau boulot qui vous attend, pour lequel vous vous réjouissez. Du coup, votre quotidien a un goût encore plus insipide, maintenant que vous savez que vous partez pour mieux

Il ne vous reste donc plus qu’à quitter votre boulot actuel pour pouvoir le rejoindre.

Mais rappelez-vous que votre boulot actuel, était peut-être il n’y a pas si longtemps « le nouveau boulot en question ».

Les attitudes et comportements que vous allez mettre en place entre aujourd’hui et le moment où vous fermerez la porte de votre bureau derrière vous pour la dernière fois, auront inévitablement une incidence sur votre « marque personnelle » (votre réputation professionnelle, si vous préférez), donc sur vos références, donc sur votre employabilité future.

Tout n’est donc pas joué pour toujours.

Si ce départ n’est pas fait proprement, il y a de grandes chances que l’on ne se souvienne que de cela, ce qui ne serait pas très juste par rapport à tout le boulot que vous auriez fourni pour cette boîte jusqu’ici.

Donc comment faire, pour faire au mieux, et que tout le monde se sente respecté ?

Démissionner avec élégance, c’est donner un préavis raisonnable et acceptable

Pour quitter votre entreprise avec élégance, vous devez vous préoccuper de donner à votre patron un délai de préavis de départ raisonnable, de façon à ce que les passations de dossiers puissent être faites sérieusement, et sans nuire à l’activité.

Démissionner avec élégance, c’est se parler avec fermeté et dans le respect

L’annonce de votre démission doit être faite verbalement d’abord, de façon à ce que votre patron ne soit pas surpris par l’arrivée de votre lettre recommandée. Sollicitez un entretien formel en face à face et au calme. Soyez ferme mais courtois, revenez sur les résultats positifs et remerciez pour le chemin parcouru. Gardez bien en tête quels sont vos besoins et intérêts personnels à quitter l’entreprise, pour ne pas céder au marchandage (délai, argent, etc.)

Démissionner avec élégance, c’est respecter le choix de communication du patron

Respectez le choix du patron, s’il préfère ne pas l’ébruiter, ou décider lui-même de l’annoncer à son staff. Evitez d’être dans l’état d’esprit « après moi le déluge ». Pensez à vos collègues qui restent, et qui seront forcément chamboulés par votre départ. Le but est d’éviter toute déstabilisation humaine (ils n’y sont pour rien, vos collègues).

Démissionner avec élégance, c’est former son remplaçant avec sérieux

Quoi qu’il arrive, en annonçant votre départ, vous devez montrer que vous allez tout faire pour que tout se passe bien. Une fois que votre remplaçant est trouvé, formez le, formez-le bien, pour que vos dossiers soient eux-aussi repris proprement. Et puis votre successeur n’a pas à payer les résultats de votre lassitude ou de votre rancœur, si rancœur il y a.

Démissionner avec élégance, c’est passer proprement les dossiers

Soyez clair avec les personnes qui reprendront vos dossiers. Soyez coopératif et exhaustif, n’oubliez pas que votre départ peut représenter une charge de travail supplémentaire pour eux. Prévenez vos clients de votre départ, dès que votre patron vous donne le feu vert, en gardant toujours un discours propre à propos de l’entreprise.

Démissionner avec élégance, c’est rester clean dans vos propos

Parfois, tout ne se passe pas toujours bien, et tout ne s’est pas toujours bien passé sur ce poste. Mais résistez à tout prix à la tentation de vous défouler, de critiquer, de médire, ou d’avoir une attitude négative vis-à-vis de l’entreprise que vous quittez, ou des personnes qui y travaillent. Ignorez les coups bas, les perches tendues. Parfois, la personne qui part devient le bouc émissaire. Les gens qui restent se défoulent sur lui pour évacuer les petites frustrations accumulées dans l’entreprise. C’est de bonne guerre, alors restez clean, vous êtes bientôt libre.

Démissionner avec élégance, c’est ne pas relâcher son rythme de travail

Très important. Souvent, on vous attend au tournant sur le sujet. « Ah, il part, il ne va plus faire d’effort ». Continuez à arriver à l’heure, à faire votre travail, à montrer que vous restez investi. Dans le cas contraire, on ne se souviendra plus que de cela…et ça, encore une fois, ça n’est pas bon pour votre réputation professionnelle.

Certaines personnes sur le départ se fixent même un dernier challenge, histoire de ne pas trainer les pieds dans les derniers mois qui leur restent à effectuer dans l’entreprise. Bonne idée, si vous êtes plutôt du genre à avoir envie de partir la tête haute.

Démissionner avec élégance, c’est exprimer sa gratitude et dire au revoir

Ecrivez le mail classique groupé, et/ou envoyez un mail personnalisé aux gens à qui vous tenez, et qui vous ont aidé dans votre parcours. Exprimez votre reconnaissance. Encore une fois, si vous ne le faites pas, on s’en souviendra.

Idem, ne partez pas comme un voleur, échangez une dernière poignée de main avec les gens qui ont fait ce bout de chemin avec vous dans l’entreprise.

Et pour finir, quoiqu’il arrive, restez ambassadeur de votre ancienne entreprise. Ne parlez en aucun cas en mal d’elle dans votre nouvelle entreprise, parce qu’on risquerait de penser que vous êtes plutôt du genre à casser du sucre sur le dos des gens…

 

Envie de changer de vie professionnelle ?

(Quitter votre entreprise, vous reconvertir ? Créer votre boîte ? Parlons-en !

Réservez votre séance découverte avec moi, elle est gratuite et sans engagement.

Pour la réserver, c’est ici >>

Je réserve !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.