You are currently viewing Congé maternité : pas envie de reprendre le travail, c’est grave ?

Après plusieurs semaines passées à pouponner, le retour au travail approche à grand pas. Et tu appréhendes. Pas toujours évident de se réadapter après un congé maternité… Mais comment savoir si ce ressenti est passager, ou s’il est le signe que quelque chose ne va pas ?

Parfois le congé maternité est une période qui révèle une profonde envie de changement dans ta vie pro, vers plus de sens notamment.

Parfois c’est simplement la peur de ne pas réussir à tout conjuguer, et la conscience qu’il va falloir beaucoup d’efforts pour t’adapter à ce nouveau rythme de working mum, qui prennent le dessus.

Faisons le point ensemble.

Devenir maman, c’est changer d’identité

Devenir maman, que ce soit pour la première, deuxième ou troisième fois, c’est un changement d’identité. 

Ton focus s’est déplacé sur ta vie de famille. Tes priorités ont évoluées.

De femme à maman

Le congé maternité, c’est avant tout un congé fait pour te remettre de la naissance de ton enfant.

L’accouchement n’est pas une maladie, mais il t’a laissé des traces physiques et émotionnelles. 

Et si tu as fait le choix d’allaiter, c’est sûrement encore pas mal le bazar dans tes hormones 😉

Pas envie de reprendre le travail après mon congé maternité, c’est grave ?

Tu ressens peut-être de la difficulté à te réapproprier ton corps après ce grand bouleversement et c’est normal. Manque de sommeil, hormones chamboulées, douleurs, peu de temps pour prendre soin de toi, tout s’accumule.

Tu as peut-être aussi du mal à gérer cette reconfiguration de ton couple et de ta famille.

Bref, c’est une période confuse pour la grande majorité d’entre nous. Heureusement, on en parle de plus en plus et des associations existent si ce malaise persiste.

Ça c’est le premier niveau de changement qu’il faut réussir à absorber, en assez peu de temps finalement.

De working girl à working maman

A ce sentiment de confusion personnelle peut venir s’ajouter le sentiment d’être déphasée par rapport à ta vie professionnelle.

Tes nuits sont courtes. L’organisation à la maison est encore en rodage.

En bref, tu n’es plus la working girl au top de sa performance et de sa disponibilité mentale que tu étais avant ta grossesse. Il n’est pas rare de croiser des mamans qui ne se demandent ce qu’elles font là pendant les premières semaines de reprise. Peut-être que cette idée te fait d’ores et déjà peur, à quelques jours de la reprise.

Parfois ce déphasage dure, parce que ton identité a changé pour les autres. Tu ne seras peut-être plus dispo pour les afterworks et les pots entre collègues. Ta hiérarchie va peut-être partir du principe que tu es moins « investie » dans ton travail et donc te confier moins de mission. T’oublier quand il s’agit de positionner quelqu’un sur une promotion. 

un monde du travail encore discriminant envers les mères de famille

Cette réalité est affreusement commune et elle n’est souvent pas de ta faute. Tu fais du mieux que tu peux dans un monde du travail encore discriminant envers les mères de famille. Mais je peux totalement comprendre que ça te foute en rogne et que tu n’aies pas envie de retourner dans ce monde-là.

Refuser de ne se définir que par la maternité

Pourtant retourner au travail est aussi une victoire pour beaucoup de femmes. Tu peux enfin retrouver des discussions d’adultes et parler d’autres choses que de couches lavables et autres joyeusetés ! 🙂

Certaines attendent la reprise avec impatience, et ça ne fait pas d’elles des « moins bonnes » mères. Reprendre le travail, c’est un moyen de ne pas te définir uniquement comme maman. De te rappeler de quoi tu es capable et que tu es aussi une professionnelle compétente. 

Maman en quête d'un nouveau projet pro' ?

Découvre nos formations en ligne
20% de réduction jusqu’au 30/09/21

Tous les scénarii sont possibles selon ton vécu et tes priorités. L’important c’est de trouver l’identité qui te convient, sans que quelqu’un d’autre ne te l’assigne. 

La culpabilité de « laisser son bébé » après ton congé maternité

Quand je dis « assigner », je sous-entends qu’il y a des injonctions sociales fortes qui pèsent sur les mères de famille. 

Ce qui est bien avec les injonctions sociales c’est que comme elles sont multiples et contradictoires, tu es sûre de ne jamais avoir raison. Et de toujours avoir de quoi culpubiliser 😉

Parent à temps plein ?

Tu as peut-être dans ton entourage des parents au foyer ou des amis en congé parental qui se définissent comme des « parents à temps plein ». Ce terme leur permet de valoriser le fait que s’occuper d’un enfant demande du temps et des compétences, au même titre qu’un travail salarié.

Mais il peut aussi être super culpabilisant pour une maman qui s’apprête à reprendre le travail. Est-ce que tu vas devenir une maman à temps partiel ? Une maman intermittente ?

Ne pas vouloir passer toute sa journée à s’occuper de son enfant est un choix tout aussi respectable que celui de devenir mère au foyer. 

N’écoute pas les mauvaises langues et fait le choix qui te paraît aligné avec tes valeurs. De toute façon :

  • Si tu retournes bosser, on va te dire que tu es une mauvaise mère qui abandonne son enfant
  • Si tu restes à la maison, on va te dire que tu es une fainéante des années 50 qui dépend de son mari ou des allocs

Je caricature, mais ça montre bien que ce choix t’appartient et que c’est à toi (en concertation avec ton ou ta conjoint.e bien sûr) de le faire. Parce que si tu écoutes les autres, ben t’es pas rendue…

injonctions sociales fortes qui pèsent sur les mères de famille

Les freins à la reprise du travail après le congé maternité

On en revient au fait que là, en ce moment, tu n’as pas envie de retourner au boulot

De fait, les freins à la reprise sont nombreux :

  • Les potentielles discriminations contre lesquelles il va falloir lutter : de la petite phrase bien sentie à la machine à café, jusqu’au plafond de mère
  • La double journée et la fatigue qui s’accumule quand il faut faire rentrer les obligations de deux temps pleins en une journée
  • La profonde réorganisation que travailler avec des enfants implique
  • Le monde du travail qui n’est pas toujours adapté à tes nouvelles contraintes (tu sais les réunions à 18h, le manque de jours enfant malade, tout ça là…)

Ce n’est pas pour rien que 63% des mères qui travaillent sont épuisées (selon une étude Maman Travaille de 2014).

La question de la garde des enfants

La question de la garde des enfants

Le frein numéro 1 reste la question de la garde des enfants. A l’heure où les places en crèche se font encore rares, recourir à une nounou 40h par semaine peut parfois absorber tout ton salaire. 

Il n’est pas facile de trouver tout de suite le mode de garde qui convienne à ta famille.

Comme il n’est pas facile de laisser son bébé à quelqu’un d’autre après des semaines ensemble. Prends ton temps et surtout n’hésite pas à en parler autour de toi. Je ne connais pas une seule maman qui a géré ça « finger in the nose ». C’est objectivement difficile.

Surtout si tu retournes au boulot la boule au ventre.

Et la maternité avait révélé un problème de fond ?

Je ne veux pas t’asséner le cliché culpabilisant qui dit que : quand on fait ce qu’on aime, tout est facile. Parce que crois-en mon expérience de meuf qui s’éclate depuis qu’elle a créé sa boîte, c’est pas facile tous les jours.

En revanche cette angoisse que tu ressens peut-être révélatrice, et il est important de l’écouter.

Le congé maternité comme échappatoire

Peut-être que la maternité t’a permis de réaliser que tu n’étais pas épanouie dans CE job. Peut-être même que tu avais déjà conscience de ça, mais que tu l’as un peu mis sous le tapis. Genre « on verra après la grossesse ».

Dans ce cas-là, c’est bien le job qui est en cause, et pas le fait de retourner travailler en lui-même. 

Le congé maternité comme échappatoire

Ce n’est pas facile de se l’admettre. Tu as la chance d’avoir un « bon » job et surtout maintenant tu as la responsabilité d’un enfant. Tu te dis que tu ne peux plus faire n’importe quoi.

Alors tu es tiraillée.

Profiter de cette période pour changer de vie professionnelle 

Pourtant le congé maternité peut-être une super période pour changer de vie professionnelle. Ou au moins y réfléchir. 

Profite d’être loin du bureau et de sa toxicité pour te reconnecter à l’essentiel : toi, ton bébé, tes valeurs profondes, le monde que tu veux lui laisser et la place que tu veux avoir dans ce monde.

Il n’y a pas d’urgence, tu as le temps de réfléchir à tout ça.

Peut-être que tu as besoin de changer d’air et de mettre tes compétences au service d’une entreprise plus éthique ou dont le cadre te correspond mieux ? Comme Marie qui a quitté son emploi de contrôleuse de gestion dans le secteur industriel pour aller travailler dans une PME.

Ou alors peut-être que c’est le moment d’utiliser ton crédit CPF pour te payer une formation et chercher un tout autre job ? 

Le champ des possibles est vaste, ça ne coûte rien de l’explorer, quitte à passer à l’action un peu plus tard (quand tu auras retrouvé des nuits de sommeil à peu près normales par exemple 😉 )

Créer ta mamantreprise après ton congé maternité

La maternité peut aussi te dégoûter du salariat pour de bon et te donner envie de travailler à ton compte. Gérer tes horaires, pouvoir profiter de tes enfants et bosser en décaler, ne pas avoir de patron qui ne comprend rien à ta réalité quotidienne. En bref, de la souplesse.

C’est tentant.

Et c’est faisable ! 

Florine l’a fait, et a lancé un super concept de jeu de cartes pour enfant autour de la méditation.

Maryline l’a fait, pour devenir sophrologue.

Sylvie l’a fait, et a créé son entreprise d’accompagnement périnatal.

Créer ta mamantreprise après ton congé maternité

Tu vois un point commun entre ces reconversions ?

Le sens. L’humain.

Pour toutes les trois, se reconvertir a été l’occasion de se créer un job en alignement avec leurs valeurs profondes. Et de rendre leurs enfants fiers d’elles. 


Alors, pas envie de reprendre le travail après ton congé maternité, est-ce que c’est grave ?

Absolument pas ! Voici mes conseils : 

  • Écoute ce que ton instinct a à te dire pour faire le bon choix
  • Fais le point sur ta nouvelle identité de femme et de maman
  • Détermine si tu n’as pas envie de retourner au travail ou plus envie de travailler du tout
  • Profite de cette nouveau chapitre de ta vie pour te réinventer professionnellement et pourquoi pas, te lancer à ton compte !

Maman en quête d'un nouveau projet pro' ?

Découvre nos formations en ligne
20% de réduction jusqu’au 30/09/21

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tu pars déjà ?

Profite des 20% de réduction sur toutes nos formations en ligne pour « trouver ta voie » jusqu’au 30/09/21

-20% jusqu'au 30/09/21

Submission received, thank you!

Close Window

Profite des 20% de réduction !

Profite d’une réduction de 20% sur toutes nos formations en ligne pour « trouver ta voie » 

**jusqu’au 30/09/2021**

Submission received, thank you!

Close Window