29 questions de coaching, pour savoir si votre travail est toujours ok pour vous

Vous êtes depuis un bon bout de temps à votre poste, maintenant.

Vous y éprouvez de moins en moins de plaisir, voire plus du tout.

Vous y allez même à reculons, le matin. Avec la boule au ventre.

Parce que le Sens n’est plus là, ou que les relations que vous rencontrez au travail dysfonctionnement. Sont peut-être même devenues toxiques pour vous.

Pourtant, vous ne pourriez pas le lâcher comme ça, ce travail… parce qu’il est quand même confortable, rassurant, connu…et puis le marché du travail actuel n’est pas tout rose, à ce qu’on nous dit.

Et puis il y a ces engagements financiers et familiaux que vous avez, vous ne pouvez pas vous permettre de vous mettre en difficulté…

> Donc vous vous dites que ce n’est donc pas forcément le moment de prendre des risques

Auto-coaching : Pour vous poser les bonnes questions

Arrêtez-vous sur ces quelques points de vérification, pour être sûr.e que votre job vaut bien le coup que vous y restiez encore (longtemps).

Ces questions, il y en a 29 pour commencer, et elles vous sont déjà peut-être passées par la tête.

Mais vous êtes-vous déjà franchement posé pour y répondre ? De manière claire et précise ?

Alors je vous propose de prendre aujourd’hui ce temps pour vous. OK ?

  • Épanouissement et motivation au travail

Votre motivation au travail a plusieurs sources.

Notamment la teneur de vos tâches quotidiennes et le plaisir que vous y prenez, mais aussi par ce qu’elles représentent pour vous eu sens large. Le fameux Sens, que vous leur donnez.

Alors on y va :

Êtes-vous ok avec ce que votre poste vous demande de faire au quotidien?

À la façon dont votre boîte vous demande de participer à son projet d’entreprise ?

D’ailleurs, son projet d’entreprise, comment le définiriez-vous, avec vos mots ?

En quoi ce projet est-il aligné avec vos valeurs personnelles ? (Donnez une note entre 1 et 10)

 

  • Manque d’épanouissement au travail: la question du « confort »

Si vous avez l’impression d’avoir fait le tour, que vous vous ennuyez, c’est que vous êtes embourbé dans votre zone de confort, qui en deviendrait même inconfortable.

Car à ne pas challenger vos compétences et vos apprentissages, vous vous éloignez, justement, de votre potentiel. Et plus vous y restez, plus il est difficile de bouger ensuite.

N’oubliez pas que se poser sur son poste et contempler les années, ne fait pas de vous celui auquel on pense quand une opportunité se présente en interne…

Pour aller plus loin : Vous pensez à changer de travail, mais pas simple, de vous lancer : Partir ? Rester ? En profiter pour carrément changer de métier ? Prenez la bonne décision, avec mon e-book GRATUIT « 10 questions incontournables à vous poser AVANT de changer de vie professionnelle »
  • Épanouissement au travail et stimulation intellectuelle

Apprenez-vous encore quelque chose là où vous êtes ?

De quand date votre dernière formation ?

Qu’est-ce que ce poste aurait encore à vous offrir en termes de développement de vos compétences et de vous-même ?

(PS : Si vous vous ennuyez ferme au travail, attention au bore-out : voir l’article « Que faire quand l’ennui au travail nous épuise »)

  • Épanouissement et opportunités de carrière

Les opportunités d’avancement sont-elles claires pour vous ?

À quelle échéance ?

Vous sentez-vous assez reconnu.e pour tout le travail que vous fournissez ?

Et pour votre contribution au bon fonctionnement du service ou de l’entreprise ?

Existe-t-il un vrai plan de carrière dans l’entreprise pour vous ?

  • Épanouissement et travail en équipe

Aimez-vous travailler avec votre équipe actuelle ? 

Entre 1 et 10, quelle note donnez-vous à la relation que vous entretenez avec votre manager ?

Comment vous sentez-vous dans votre équipe ?

N’oubliez pas que souvent, vous passez plus de temps avec eux qu’avec votre famille.

 

  • Épanouissement et équilibre des temps vie pro/ vie perso

Savez-vous dire stop à votre smartphone du boulot quand vous arrivez à la maison ?

Si non, comment vous sentez-vous avec ça ?

Que pensez-vous de la quantité de mails que vous recevez chaque jour ?

Êtes-vous certain.e que votre vie personnelle ne souffre pas, aujourd’hui, de cette disponibilité toute relative ?

Et qu’en est-il de votre temps de trajet ? Il est loin d’être un détail, ni une fatalité.

Votre temps de trajet actuel ou l’étendue géographique de votre secteur vous paraissent-ils acceptables ?

De quels aménagements auriez-vous besoin ?

Et pour satisfaire à vos obligations familiale (médecin, école…), comment ça se passe ?

Avez-vous pensé au temps partiel ? Au télé-travail ?

  • Épanouissement et argent

Entre 1 et 10, à combien êtes-vous satisfait.e de votre niveau de rémunération ?

Pensez-vous que vos efforts et votre implication soient rémunérés à leur juste valeur ?

Comment vous situez-vous par rapport à vos collègues, à votre secteur d’activité ?

De quand date votre dernière augmentation ?

 

Ce questions sont des questions de défrichage. Mais elles méritent d’être posées, n’est-ce pas ?

Plus vous y verrez clair dans votre situation aujourd’hui, plus il sera facile de prendre une décision demain, quand le moment sera arrivé pour vous, de changer de vie.

Si vous avez envie de prendre les choses en mains, et d’explorer de plus près votre envie de changement de vie professionnelle, parlons-en !

Je vous offre une séance découverte, gratuite et sans engagement. Vous en repartirez avec des actions à prendre pour avancer dans votre réflexion et vos actions 🙂 Pour la réserver, c’est ici >>

Je réserve MAINTENANT
ma séance découverte

4 réflexions au sujet de « 29 questions de coaching, pour savoir si votre travail est toujours ok pour vous »

  1. Oui la vraie question est bien de savoir si votre poste vous met toujours en dynamique ? Et si le développement professionnel n’est plus vraiment là mais que vous vous satisfaisez du compromis trouvé quelle vont être les conséquences sur votre développement moral et psycholoqique. Combien de temps pouvez-vous « tenir » ?
    La solution est-elle de bouger ou de s’alimenter ailleurs dans sa vie extra-professionnelle ? On accède finalement plus facilement à des environnements différents dans la vie privée que dans la vie professionnelle et ma facilité de changement est plus forte. Ce que les questions sur le temps partiel ou le télétravail posent implicitement.
    Mais c’est clair que ce type de réflexions de fond mérite d’être mené en étant accompagné.

  2. C’est un très bon questionnement qui est soulevé ici et que je (sur)valide 😉
    Cependant, je tiens à souligner une chose. C’est qu’il est fondamentalement important d’aimer ce que l’on fait. Sans plaisir au travail, la productivité reste mince (voir même inefficace).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.