You are currently viewing La qualité de ton CV, c’est 80% du job

Si tu n’as pas été en recherche d’emploi depuis 4 ou 5 ans, alors ton CV n’est sûrement plus au goût du jour, et ta façon de chercher du travail non plus.

Avec l’avènement des réseaux sociaux et le recrutement systématiquement aidé par des outils en ligne et autres algorithmes, les recruteurs sont victimes d’un flux d’informations difficile à traiter, façon “infobésité” :

Quand ils postent une offre sur un job board (Indeed, Cadremploi…), hormis quand ils sont en recherche d’un profil pénurique, ils se retrouvent comme le Père Noël en plein coup de bourre, qui recevrait des sacs et des sacs de courriers au mois de décembre…

Alors aujourd’hui, on recrute autrement.

Comme de manière générale, il y a moins d’offres qu’avant la crise de 2008, mais plus de demandeurs d’emploi, mécaniquement, on reçoit plus de candidatures qu’avant.

Les recruteurs ont donc le choix entre plein de profils aux compétences équivalentes, ce qui complexifie leur recherche de la perle rare.

Alors de plus en plus, ils vont se mettre à rechercher la personnalité qui se démarque, celle qui va leur taper dans l’œil, celle qui communique bien, celle qui fait autrement.

Ton CV : la porte d’entrée de l’entretien d’embauche

Même si les méthodes changent, le bon vieux CV reste toujours la porte d’entrée vers un entretien.

C’est ton outil de communication de base, même en cas de cooptation ou piston.

C’est souvent la première impression laissée de toi, ta porte d’entrée, et qui laisse un a priori positif ou non dans l’esprit (conscient ou pas) du recruteur qui va te rencontrer.

La clé d’un CV réussi est la même que celle d’un entretien réussi : tu dois toujours te placer du point de vue du recruteur et te poser la question : « Moi, recruteur, qu’est-ce-que j’ai envie d’acheter aujourd’hui chez ce candidat? ».

(👉🏼 PS : J’ai écrit pour toi un article dédié aux critères qui rendent un CV percutant aujourd’hui, découvrez-le ici)

Oublie ce que tu as à offrir en tant que candidat, pense à ce que le recruteur recherche. Trouve ses priorités, ses besoins, comprends son système de valeurs (normalement, si tu as bien bûché l’annonce et le site corporate de l’entreprise, il ne devrait pas y avoir trop de problèmes..).

Ton CV doit sortir du lot

Comme je le disais plus haut, lorsque tu postules à une offre, dis-toi bien qu’une bonne partie des gens qui y candidatent comme toi, sont un exact copier-coller de ton profil : Mêmes compétences, mêmes expériences, mêmes qualités, mêmes formations, mêmes hobbies.

Pour te démarquer, vous dois donc dépasser le classique rapport des questions-réponses “Vous cherchez quelqu’un qui a fait ceci et cela ? – Et bien justement,  j’ai fait ceci et cela”. Le but est de trouver le moyen d’être à part, de te placer au-dessus du lot.

Ton CV est-il sur la bonne pile ?

Lorsqu’un recruteur se prépare à faire passer des entretiens, il scanne visuellement chaque CV en moins de 10 secondes, avant de décider de lui accorder une seconde lecture, ou pas.

Une fois votre CV sélectionné, il jette un œil à ta lettre de motivation, histoire de vérifier que tu sais respecter un certain formalisme, que tu sais écrire correctement, et il cherche éventuellement des informations complémentaires sur ta personnalité à ce stade.

Puis maintenant, il te “Google” aussi (et il trouverait bizarre que tu ne soyez pas visible sur LinkedIn, soit dit en passant). Et enfin, il te classe sur une pile :

  • La pile “il me le faut”

Ce sont les candidats qui ont les meilleurs CV pour le poste.

Ils entrent en entretien avec un avantage distinct car le recruteur les considère déjà comme une solution viable pour lui, et a déjà sérieusement envisagé leur recrutement en cas d’accord trouvé. Ce sont les candidats que l’on fait venir pour confirmer leur valeur et leur faire une offre, pour les embaucher rapidement, avant les recruteurs des cabinets ou des entreprises concurrentes.

Du coup, leur entretien sera mené sur un ton plus amical, et peu sur le registre de la confrontation.

  • La pile “à voir”

Le profil de ces candidats se fond dans la masse.

Ils feraient bien l’affaire, mais ils restent des plans B… Ils ont les compétences, certes, mais qui ont besoin d’être vérifiées. Donc ce sont eux qui seront davantage testés au cours de l’entretien.

Parfois de manière maladroite (👉🏼lire aussi Pourquoi la question “quel est votre principal défaut ne sert à rien “).

Conclusion : Lorsque tu franchis la porte de la salle d’entretien, le recruteur est déjà dans un certain état d’esprit te concernant.

La réussite de l’interview est donc conditionnée par la qualité de ton CV !

À propos de l'autrice / auteur de cet article

Bérangère TOUCHEMANN

Après 8 ans à la tête de mon cabinet de coaching et transitions professionnelles et de ce blog qui a vu passer plus de 3 millions de lecteurs et lectrices, j’ai décidé de passer la main ! Ce blog appartient maintenant à mon équipe, que j’ai sélectionnée, formée et mentorée.

Cet article a 2 commentaires

  1. Avatar
    Camara Offiss

    J’ai beaucoup apprécié votre article sur la qualité du CV. Merci

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.