De chargée de clientèle à chef de projet web, la reconversion de Véronique

Véro, c’est ma webmaster.

Bien plus qu’une webmaster, c’est carrément ma chef de projet web.

Ma bonne fée digitale : La personne qui me permet de me concentrer sur mon métier de coach et mes accompagnement, et de gagner ainsi beaucoup de temps (ou de ne pas en perdre sur des trucs que je ne sais pas bien faire) 🙂

Elle a opéré sa reconversion professionnelle, il y a 5 ou 6 ans maintenant.

Elle bossait pour une grosse boîte qui vendait des services financiers, jusqu’au jour où elle a pu saisir l’opportunité d’un plan de départ volontaire.

Je vous partage son témoignage.

Elle s’appelle Véronique Utecht , elle aujourd’hui chef de projet web en freelance, elle accompagne les entrepreneurs individuels comme moi, et elle est vraiment très bonne dans son nouveau métier (d’ailleurs, si vous m’avez trouvée, c’est que mon site a su se distinguer dans la jungle du web, et c’est en partie grâce à elle) 😋

Le reconversion professionnelle, c’est un patchwork émotionnel

Une reconversion professionnelle, c’est un joli patchwork émotionnel, cousu de différents éléments.

Des envies de changement.

Un quotidien de ras-le-bol et de boule au ventre.

Des forces liées à la motivation pour un métier, mais des freins qui intimident ou parfois même terrorisent.

Du confort dans une situation actuelle qu’on a du mal à quitter.

La peur du grand saut dans l’inconnu, et de ce que ça va changer pour nous.

Des idées et des images parfois farfelues et erronées, à propos du métier dont on rêve et qu’on idéalise.

Une volonté d’avoir davantage de plaisir au travail et dans son quotidien, mais du  découragement devant la lourdeur et la longueur des démarches à entreprendre.

Véro va nous raconter comment elle l’a vécu, elle. Pourquoi et comment elle a opéré ce changement.

Peut-être que vous vous y reconnaîtrez, et que ces mots vous motiveront à…vous écouter.

Parce que oui, parfois on est mal aiguillé.e au niveau des études, on suit une filière pour faire plaisir, et puis on y reste parce que les enfants sont petits, et puis tout s’enchaîne.

Jusqu’au jour où on retrouve le temps. Le temps de s’écouter. D’écouter ses besoins, ses envies. Et puis la vie nous tend LA perche…

Pourquoi cette démarche de reconversion vers les métiers du web ?

« Plusieurs éléments sont intervenus dans cette décision.

J’avais cherché pendant très longtemps, ce qu’il me plairait de faire, professionnellement parlant, sans jamais vraiment trouver.

J’ai abandonné mes études trop tôt faute de savoir ce que j’avais envie de faire, mais au fond je l’ai toujours regretté. Depuis quelques années j’avais une vraie envie de découvrir le monde du web avec la sensation que cet univers me conviendrait parfaitement.

Je ne trouvais plus vraiment mon compte dans le métier que j’exerçais, et que je n’avais pas vraiment choisi.

Malgré un confort indéniable, je me sentais prête à remettre cette tranquillité en question pour (enfin!) exercer un métier qui me plairait. Personnellement, ma vie était stable, je n’avais plus d’enfant en bas âge. Je pouvais donc m’investir complètement dans cette reconversion, l’esprit tranquille.

Lorsque l’entreprise qui m’employait a proposé un plan de départ volontaire avec des conditions intéressantes, tous les éléments étaient réunis pour me lancer dans l’aventure et il m’a semblé que c’était « maintenant ou jamais ».

Vous pensez à changer de travail, mais pas simple, de vous lancer : Partir ? Rester ? En profiter pour carrément changer de métier ? Prenez la bonne décision, avec mon e-book GRATUIT « 10 questions incontournables à vous poser AVANT de changer de vie professionnelle »

Quelles sont les difficultés que tu as rencontrées pour cette reconversion ?

Le premier obstacle c’était …moi.

Les métiers du web me paraissaient tellement inaccessibles parce qu’éloignés de mon univers, qu’il a été très difficile de me convaincre que je pouvais y avoir ma place. C’est en commençant à chercher une formation que je me suis rendue compte que, oui, c’était possible.

Ensuite il a fallu trouver la formation qui me convenait.

Je n’avais pas fait d’études dans ce domaine et n’avais aucune expérience. Il me fallait trouver une formation de qualité, qui me soit accessible et ancrée dans la réalité pour mettre toute les chances mon côté.

Malheureusement, dans le domaine du web (comme certainement dans d’autres domaines) l’offre de formation est très disparate. On y trouve le pire comme le meilleur…

Enfin, compte tenu de l’état du marché du travail et de mon « grand » 😉  âge (la quarantaine passée),  j’avais parfaitement conscience de prendre un vrai risque en quittant mon emploi, et je ne suis pas vraiment quelqu’un qui aime prendre des risques. La troisième difficulté a donc été d’oser sauter le pas et me lancer.

Qu’est ce qui a été facilitateur pour toi, dans ta démarche de reconversion professionnelle ?

L’envie et la motivation.

C’était pour moi un tel bonheur d’apprendre de nouvelles choses dans ce domaine qui me plaisait tant, que les heures entières derrière mon écran ne me faisaient absolument pas peur.

Ensuite, comme je l’ai dis plus haut, j’avais l’esprit libre de toute contrainte matérielle et le soutien de mon entourage. Ce contexte favorable m’a permis d’avancer sereinement et de m’investir entièrement dans cette formation.

Le choix de la formation a aussi été déterminant. Le contenu, l’organisation et les formateurs m’ont permis de mener mon projet à son terme.

Combien de temps ta démarche de reconversion a-t-elle duré ?

J’ai commencé à rechercher activement la formation idéale en début d’année. J’ai pu intégrer la session d’octobre. Je pense vraiment que tous les paramètres ont été réunis pour que ma démarche aboutisse aussi vite. J’imagine qu’un projet de reconversion est souvent plus long à mettre en place.

La formation en elle-même a duré 9 mois dont 4 mois de stage en entreprise.

Comment as-tu choisi les métiers du web pour te reconvertir ?

Ces métiers là n’existaient pas encore lorsque j’étais étudiante.

Quand j’ai eu ma première connexion internet à domicile, j’ai commencé par passer beaucoup de temps sur le net. Le fait de pouvoir accéder à une multitude d’informations quelles qu’elles soient, en quelques clics me passionnait. Je trouvais cet outil aussi utile que ludique.

Je constatais les évolutions techniques et visuelles. Les outils étaient de plus en plus performants, les informations plus riches.

Je me disais bien que cet univers mêlant communication et technique me plairait bien, mais j’ai mis plusieurs années avant d’imaginer pouvoir y prendre part un jour.

Je me contentais de « naviguer », « surfer » et d’apprendre à  « bricoler » un peu l’ordinateur, puis les ordinateurs, de la maison quand ceux-ci présentaient quelques défaillances.

En parallèle, dans mon entreprise, les outils aussi évoluaient. Je me suis vu confier des missions de formation sur ces nouveaux outils. Je me sentais à l’aise dans cette fonction où communication, transmission et technique cohabitaient.

Cette reconversion s’est donc imposée à moi petit à petit, au fil du temps.

Quelle est aujourd’hui ton activité exactement ?

J’ai sauté le pas de la création d’entreprise. Je créé des sites web destinés aux TPE, artisans, professions libérales, associations

Mais je propose aussi des solutions clés-en-mains où je m’occupe de TOUT LE WEB pour mes clients : réseaux sociaux, newsletters, maintenance, stratégie de communication.

En fait, je veux permettre à mes clients de se libérer complètement de ce volet, pour se concentrer sur leur coeur de métier, et créer de la valeur.

Cette activité allie créativité et technique. J’apprécie vraiment l’aspect accompagnement et conseil, très important pour ce type de clientèle. Mon expérience de commerciale et de formatrice m’est particulièrement utile pour bien comprendre les attentes et les besoins de mes clients.

Quelle est la prochaine étape pour toi ?

Aujourd’hui, je dirais que j’aimerais pouvoir vivre de mon activité d’auto entrepreneur, voire de développer cette activité avec un (ou une) associé(e).

Mais rien n’est figé et je laisse les portes ouvertes.

Je me perfectionne et je prends de l’assurance grâce à la diversité des projets de mes clients.

Les technologies évoluent en permanence dans ce domaine. Il faut donc rester en veille constante et s’adapter. Les métiers du web changent aussi, de nouveaux métiers voient le jour. »

Merci Véro pour ton témoignage, je suis sûre qu’il va inspirer pas mal de monde… 🙂

Vous envisagez une reconversion ?

Mais vous ne savez pas par où commencer, ni comment vous y prendre ?

Je peux vous aider à prendre les bonnes décisions, et à avancer !

Prenons le temps d’une séance découverte de 25 minutes, gratuite et sans engagement, pour poser un plan de réflexion et d’action concret pour vous, et actionner votre changement.

Pour réserver votre séance avec moi, c’est ici >>

Je réserve !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.