Reconversion : tu es vraiment sûre, que tu n’as pas d’idée ?

Il y a quelques semaines, j’ai posté un sondage sur mon groupe Facebook de working-mamans qui demandait : quelles sont vos pistes de reconversion professionnelle ?

Il y avait 3 réponses possibles :
1 – Je n’ai aucune idée
2 – J’ai plein d’idées et je ne sais pas laquelle choisir
3 – J’ai bien une idée mais il faut que je trouve comment la mettre en œuvre.

La situation n°3 est plutôt cool. Il n’y a plus qu’à construire un plan d’action. Sinon c’est clair et bien conceptualisé, ça a du sens pour toi.

Avoir beaucoup d’idées, c’est cool aussi parce qu’il suffit de les ranger dans le bon ordre, et de se donner du temps pour aller en explorer une. Si ça ne fonctionne pas, tu reviens en arrière et tu repars explorer la suivante. Il peut même y en avoir d’autres qui émergent suite à tes essais. Il y a toujours du contenu.
Tu n’es pas devant un grand vide, quoi.

Ne pas avoir d’idée, c’est ne pas arriver à faire émerger un projet viable, qui pourrait te faire vibrer.
C’est bizarre non ?
Quand on pense que tu es la personne qui te connait le mieux au monde en principe. Tu sais ce que tu aimes, ce qui te fait kiffer (ou pas !).

Et tu n’arrives pas à faire émerger cette idée, pour la transformer en projet, se décliner en plan d’action.

Impossible de mettre en œuvre ta reconversion ou ton changement de métier. Arghhh…. 🙄

Trouver ce qui fait sens pour toi

Qu’est ce qui fait que tu n’as pas d’idée alors que tu es la meilleure spécialiste de toi-même ?

Peut-être parce que tu ne te connais pas en profondeur.
Tu ne sais pas précisément ce qui fait sens pour toi.

Un job pour lequel tu as envie de te lever même quand bébé n'a pas dormi de la nuit

Beaucoup de working-mamans disent qu’elles ne trouvent plus de sens au travail. Elles veulent un job qui fait sens, un job motivant. Un job pour lequel elles auraient du plaisir à se lever le matin. Même quand Gabriel n’a pas dormi de la nuit à cause de son otite ! 😉

Ok c’est clair.

Mais pour construire un projet et faire émerger des idées il faut aller VERS quelque chose.
Savoir ce que tu ne veux plus est une première étape, mais connaître précisément ce que tu veux, en est une autre.

Alors tu dois définir ce qui fait sens pour toi.
Fais ce travail. Écris-le, je veux dire.
Imagine un jardin en friche 🍃 , rempli d’herbes folles, de cailloux… Pour lui redonner tout son sens, toute sa cohérence, il faut creuser, nettoyer, ratisser et enrichir avec des apports. Ensuite, les graines vont pouvoir pousser et devenir de belles plantes, donner des fruits 😍.

Et bien c’est pareil pour toi, tu vois ?

Mais attention, ne prends pas le problème à l’envers !

Ne commence pas par acheter un râteau, sans savoir ce que tu dois faire dans ton jardin.

En clair, ne vas pas chercher toutes les formations qui existent autour de chez toi. Ne choisis pas celle qui est possible en fonction du lieu, des horaires…
Cette démarche est trop superficielle pour réellement nourrir tes besoins profonds. C’est juste un consensus de ce qui est possible, pas trop fatiguant et pas trop cher.

Tu ne feras rien contre les ronces avec un râteau !

Au fait, c’est quoi le sens ?

Le sens est la manière dont se combinent tes valeurs et tes croyances.
Les valeurs motrices qui t’animent, mais aussi celles qui t’empêchent d’avancer.

C’est une grande partie de ton identité.
C’est en travaillant sur cette recherche de sens, donc sur toi, que vont commencer à émerger tes (bonnes et vraies) idées.

Libère-toi des influences

Pour trouver des idées de reconversion libère-toi des influences.

Être au clair avec ce qui fait sens pour toi est nécessaire, mais pas suffisant.

Quiz spécial maman

« Es-tu (réellement) prête à changer de vie professionnelle ? »

Je fais le test

Je t’aide à faire émerger tes idées, mais je n’ai jamais dit que c’était facile !! 😉

La deuxième étape est de te libérer de ce qui t’influence et qui ne te rend pas service.

Il y a 2 grands pôles en la matière.

Ce qui vient des autres

Par exemple, craindre ce que les autres pensent de toi.

Il est inconsciemment plus facile de dire que tu n’as pas d’idée, que de te lancer dans un projet qui pourrait être rejeté par ton entourage proche.
Qu’est-ce que mon conjoint, ma mère ou mes copines vont dire si je parle d’un food truck bio ?
De toute façon je ne pourrais jamais en vivre, alors…. je n’en parle pas.

Et comme ça, tu t’auto-sabotes sagement avant même que l’idée n’ait fini d’éclore.

Ce qui vient de toi

Ce sont des croyances que tu as héritées de ton éducation, de ton maître d’école, de ta bande de copines, du match carrière /parentalité.
Tout ce conditionnement mental qui vient de toi (éducation, croyances, etc) et des autres peut t’empêcher de savoir ce qui te ferait vibrer dans la vie. Une sorte d’autocensure sociale.

Si je reviens à mon exemple du jardin 🌱.
Le truc qui va te faire vibrer dans la vie est comme un pied de tomates envahi par du liseron 🍅.
Il y a des fleurs, mais elles ne lui appartiennent pas. Et il ne risque pas de faire des fruits, puisque qu’il met toute son énergie à porter ce liseron qui n’est pas à lui.

Affranchis-toi de ce liseron qui ne t’appartient pas. Ça te permettra de laisser mûrir tes belles tomates et d’obtenir des fruits magnifiques.

Quoi de plus génial que d’accéder à ce qui te fait vibrer, à ce qui fait sens !

Se reconnecter – capitaliser sur ce que tu sais faire.

La 3ème piste pour faire émerger des idées, c’est de se reconnecter à tout ce que tu sais faire. Ce qui fait ton unicité, ce qui fait de toi une working-maman géniale 😊.

Va mesurer ton capital d’atouts et de qualités. C’est ça que tu pourras investir dans ton projet.

Quand tu es depuis très longtemps dans un poste, tu ne sais plus si tu es vraiment capable de faire autre chose.

Si tu prends le temps de te poser, de faire le point sur tout ce que tu as déjà accompli, sur ce qui t’a fait kiffer. Sur tes talents, tes réussites, tes réalisations.

Cette mise au point va te rebooster.

Tu pourras, alors, t’autoriser à regarder tes idées en face.

Prendre le temps de se poser pour faire le point sur tes talents.

Es-tu vraiment prête à passer à l’action ?

Parce que si tu n’es pas réellement prête, tu risques de t’épuiser à chercher en vain.

Prête ça veut dire quoi ? C’est prête à prendre des risques.
Quels risques ?
Vais-je être capable de me reformer ?
Trouver un projet qui soit viable ?
Un projet qui me valorise ?
Je risque de me planter. Si je me plante, et que je ne suis pas prête, je vais retourner me terrer dans ma grotte en donnant raison à toutes les croyances qui me disaient de ne pas y aller.

Dire qu’on n’a pas d’idée, c’est aussi un moyen de procrastiner.
Tant que tu n’as pas d’idée, pas de risque de se confronter.
Pas de test, donc aucun risque d’échec.

Mais il faut connaître des échecs.
C’est la preuve que tu as essayé. Tu en apprends forcément quelque chose. Cela permet d’ajuster ton projet, de préciser, d’affiner.
L’échec d’un test donne du feed back.
L’échec est toujours désagréable, mais il fait avancer.

Il est plus intéressant de se confronter, plutôt que de rester immobile et de ne pas savoir.

Auto-coaching :
Dans quelle mesure le fait de dire que tu n’as pas d’idée t’évite-t-il de te confronter à la réalité ?

Ne pas avoir d’idée : ça n’existe pas.
Tu as des tas d’idées en fait.
Mais tu as peur de ne pas avoir la bonne.

Alors elles s’autocensurent. Parce qu’elles se confrontent à ton cadre de référence actuel, ta réalité actuelle.

Alors si tu es prête à agir…
cherche ce qui fait sens pour toi
libére-toi des influences qui t’empêchent d’avancer
capitalise sur ton savoir-faire et ton savoir-être

C’est difficile toute seule, alors je t’accompagne, d’ac ?

Tu es maman, et tu cherches un accompagnement pour t'aider à choisir ton prochain projet professionnel ?

Nous t'offrons une séance-déclic de 20/30 minutes pour :

  1. Faire le point sur ta situation actuelle
  2. Définir ensemble si le "Bilan de Confiance ®", notre méthode d'accompagnement, peut être ta solution.

Pour réserver c'est ici :

Je réserve ma séance déclic

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.