Trouver une idée de reconversion : Comment devenir créative ?

Trouver une idée de reconversion, ça a l’air facile, pour les autres

Tu vois un peu partout des témoignages de reconversions réussies. Ces vidéos, podcasts, articles de blog qui te livrent des histoires fantastiques de working-mamans qui ont changé de vie. Ce sont des nanas épanouies, qui ne regrettent rien de leur vie d’avant.
Et comme moi, tu sais qu’une maman épanouie… fait grandir des enfants heureux.
Alors tu t’interroges sur ta situation à toi.

Ça fait même quelques mois que tu te poses la question de ta reconversion.
Tu tournes autour de l’idée. Ou plutôt l’idée tourne en fond dans ta tête et émerge de temps en temps. Tu sais, ces soirs où tu as eu une journée pourrie. Où tu as couru pour récupérer les enfants en retard chez la nounou après avoir quitté une réunion avant la fin, sous le regard exaspéré de ton boss.
Ces jours-là tu repenses à ces nanas qui ont trouvé l’équilibre vie pro/vie perso dans leur reconversion.

Mais tu n’arrives pas à débloquer la machine à idée. Pourtant le hamster tourne à toute vitesse dans sa roue sous ton crâne. Et le brouillard reste dense et rien ne sort.
Épuisant.

Tu es comme un hamster dans sa roue

Du coup, tu te dis que la reconversion n’est peut-être tout simplement pas ce qu’il te faut.
Mais comment savoir ?
Comment être sûre qu’il n’y a pas dans un coin de ta tête, une belle idée à explorer ?

Définir pourquoi tu as envie de changer de métier

Le premier truc à réussir à faire pour que ton idée arrive, c’est de trouver le « pourquoi » de ton insatisfaction actuelle au travail.

Parfois c’est limpide (« mon métier pollue la planèèèète!!! »)

Et parfois c’est beaucoup moins clair. Nébuleux. Plutôt une boule de mal-être qui fait son nid sur ton plexus, et qui te donne la larme (ou l’alarme ?) facile.

Si ton insatisfaction est liée au sens, au plaisir que tu ne prends plus, à ton sentiment d’avoir fait le tour et de ne plus te nourrir, alors pourquoi pas une reconversion ? Oui.
Un changement de métier n’est pas un changement d’emploi, qui n’est pas non plus un changement de secteur d’activités. Tout ça, c’est différent. Tu me suis ?

Parfois, c’est « juste » l’environnement de travail qui ne te convient plus, et un changement de boîte suffit à te redonner l’envie et la motivation.

Alors, prends le temps d’explorer les vraies causes de ton envie de changement. Définis si la reconversion est vraiment le niveau de réponse qu’il te faut.

La reconversion est une belle aventure, mais une aventure très énergivore et émotionnellement implicante. Alors, avant de te lancer, comme un explorateur qui part à l’aventure, il faut blinder ta préparation pour mettre toutes les chances de ton côté.
Voici quelques points à checker avant l’embarquement.

Pour trouver ton idée de reconversion, pars de toi

On ne le dira jamais assez : la personne la plus importante, c’est toi !

Le seul souci, c’est qu’en bonne working-maman, tu fais passer tout le monde avant toi et tu t’es parfois un peu perdu de vue. C’est ton cas ?
Donc, l’idée c’est de te reconnecter à toi et de prendre un peu de recul sur la femme que tu es aujourd’hui.
Oui parce qu’entre « working » et « maman », il y a bien un tiret. Tu n’es pas qu’une professionnelle, et tu n’es pas qu’une maman. Tu es avant tout une femme pleine de désirs, de talents et d’appétences.

Alors quelles sont tes passions (t’en n’a pas ? aucun souci 😉, je t’en reparle après)
Quels sont tes intérêts naturels, là où tu prends du plaisir, tes atouts, ce que disent les autres de toi ?

note ce que tu as kiffé aujourd’hui

Pour avancer concrètement dans cette reconnexion à qui tu es, fixe-toi un rendez-vous chaque jour avec toi (programme un rappel sur ton smartphone). Dans un joli carnet (ou dans un fichier Excel, chacune son truc !), note ce que tu as kiffé aujourd’hui. Les choses qui t’ont inspirée, motivée.
Dans un mois, tu relis tout ça, tu vois ce qui revient régulièrement et tu classes par thématique.

Cet exercice va t’apprendre beaucoup de choses sur toi-même. C’est une façon de prendre du recul et de prendre conscience de ce qui t’anime vraiment.

Surtout, ne prends pas le problème à l’envers, en partant de ce qui est faisable. J’ai entendu un truc horrible un jour : « Je vais faire une formation de Compensation & Benefits, parce que j’ai une copine qui a fait ça et ça lui a plu »
Arghhh…. affreux !

C’est super facile de faire comme les autres, ou de choisir une formation parce qu’elle est près de chez toi. Mais c’est aussi le meilleur moyen de te planter !

Parce que les autres ne sont pas toi.
Et tu risques de nouveau de te retrouver dans une situation qui ne te convient pas, à TOI.

Alors, vraiment, prends ce temps avec toi-même. Ça vaut vraiment le coup, je t’assure.

Quiz spécial maman

« Es-tu (réellement) prête à changer de vie professionnelle ? »

Je fais le test

Trouve ton option de créativité

Tu penses que tu n’as pas d’idée, pas de passion (on y vient !).
Nous sommes toutes créatives.

Quand tu étais petite tu inventais des histoires, tu dessinais des mondes imaginaires…enfin tu étais créative (d’ailleurs oui ! tu jouais à quoi quand tu étais petite ? Moi je jouais à She-Ra, j’étais déjà une guerrière^^)
Aujourd’hui tu t’es peut-être un peu déconnectée de cette créativité. Mais elle est toujours là. Il faut juste lui laisser un peu de place ou de temps pour s’exprimer.

Il faut la remuscler. 😊

Qu’est-ce qui te rend créative ?

La cuisine, l’écriture, la peinture, le théâtre, le bricolage, tes enfants, la liste est infinie … Qu’est-ce qui te stimule le plus, qui te fait déconnecter du quotidien et de ta to-do-list ?

Demande-toi quand arrivent tes idées ?

Ensuite cultive ces moments, et vis les en conscience.
Ecoute-les. Ecoute-toi.

Crée-toi des moments ou des espaces où tu peux cultiver et faire grandir ta créativité. Tu penses que ton emploi du temps est déjà bien chargé entre le boulot, les enfants et tout le reste. Il l’est.

Mais pas besoin que ce soit très long. Ce peut être un trajet en voiture/en train avec un podcast inspirant, un soir en lieu et place d’un binge-watchage de série Netflix, ou prendre le temps d’une discussion avec une copine.

Et arrête de croire que tu n’es pas créative. Car quand il s’agit de trouver les solutions avec tes enfants, tu l’es. Quand ton loulou se lève avec 40°C de fièvre le jour de ta super méga réunion de présentation de ton projet sur laquelle tu travailles depuis 6 mois, je t’assure que tu deviens archi créative.

Quand ta louloute perd son doudou sur la route des vacances et que la voiture devient un enfer entre ton homme qui ne peut plus se concentrer pour conduire et ta fille qui hurle, tu as d’incroyables ressources en toi pour ramener le calme, crois-moi.

Donc tu vois, tu as des idées. Tu en as même des tas.

Pioche dans ton réservoir d’idées censurées

Donc on vient de voir que tu avais des idées. C’est certain.

débusquer et faire sortir tes idées

Si elles ne viennent pas facilement, je viens de te donner quelques tips pour aller les débusquer et les faire sortir.
Pourtant, tu ne vois rien arriver qui te fasse kiffer.
Es-tu sûre que tu ne les tue pas dans l’oeuf, ces idées ?
Car, pour toi, elles ne semblent pas assez biens / réalistes / acceptables ?
Est-ce que ton mental ne mettrait un filtre à idée par hasard ? Il est en général assez doué pour ça.😉

Pour être sûre de ne rien louper, donne toi la peine de les écrire (on revient au carnet/tableau Excel ou ce que tu veux).
Ensuite, décortique pourquoi elles sont là ces idées, même les plus farfelues.
Qu’est-ce qu’elles disent de toi, ces idées inavouables ?
Comment tu te sens en les voyant écrites noir sur blanc sur ta page ?
Pose-toi ces questions, sans jugement, sans te soucier de ce que penserait ta mère, ton homme ou ta copine.
Cette technique est excellente pour en apprendre plus sur ce qui te motive, sur tes talents naturels.

Trouve ton idée de reconversion salariée

C’est pas que tout-à-coup j’ai envie de parler de Jude Law (#lesvraiessavent), mais dans notre contexte c’est plutôt le Répertoire Opérationnel des Métiers et des Emplois
Je sais ce n’est pas hyper sexy (contrairement à Jude Law dans The Young Pope (ça y’est, tu l’as?)).
Et quand tu rêves de reconversion, tu ne penses pas du tout à ce truc-là, le ROME.
Mais il ne faut négliger aucune opportunité d’avoir des idées. Même les moins glamours 😉.
Donc sur le site de Pôle Emploi, tu as une liste des métiers « classiques », les fameux codes ROME. Ils peuvent aussi te permettre de faire des liens entre tes compétences et d’autres métiers auxquels tu n’as peut-être pas pensé.

Pas sexy, mais plutôt exhaustif (même si les nouveaux métiers tout-foufou du digital n’y sont pas encore)
Tu peux aussi aller flâner sur l’ONISEP ou les sites d’orientation pour les jeunes.
Toutes ces ressources regorgent d’info sur différents métiers, qui peuvent t’inspirer.

Tu peux aussi regarder du côté de notre formation «best-seller» : Trouver des idées de métiers.

Trouve ton idée de création d’entreprise

Tu peux aussi avoir envie de te lancer dans l’aventure entrepreneuriale.
Envie d’autonomie, tu sens que c’est le moment pour toi.

Tu as envie mais, encore une fois, l’idée n’est pas encore claire pour toi.

Pour t’aider à avancer, voici quelques questions à te poser, en partant du principe que ton entreprise va résoudre un problème :

Qui as-tu envie d’aider ?

Quel est son principal problème, que tu as envie de résoudre ?

Quelles sont tes compétences pour le faire, et celles qui te manquent ?
Si ça te manque, ne t’arrête pas là (forme-toi, ou songe à prendre un.e associé.e ! )

Regarde ce qui se fait à l’étranger dans ce domaine et comment ça se fait. Qu’est-ce que tu peux transposer ?

Regarde ce qui existe déjà, et que tu aurais envie d’améliorer.
Comment ces personnes s’adressent à leurs clients. Comment toi tu aurais envie de le faire ?

Enfin, tu peux aussi partir d’un de tes problèmes à toi (bon sang, mais quelqu’un va bien finir par la créer, cette appli de géolocalisation exhaustive de tables à langer sur toute la France ??!!^^)
Là encore, l’important est de partir de toi. Surtout ne pas vouloir faire comme cette nana vue sur Insta, parce que ça a l’air de bien marcher.

Déjà parce que rien ne te dit que ça marche vraiment, tu n’as pas son CA sous les yeux (et crois-moi y’a vaaaachement de fausses-vies sur Insta, surtout quand on parle de réussite entrepreneuriale)

Ensuite, chacun est unique et ton entreprise fonctionnera si tu es authentique. Tes clients te choisiront parce que c’est toi. Alors si tu copies sur la voisine, bah… c’est pas toi !😉

Fais ton coming out

Enfin, le dernier conseil, mais le plus important.

Parle de ton projet, de ton envie de changement à tout le monde (même à ta boulangère !)
Tant que ça restera coincé dans ta tête, ça n’existera pas, ca ne grandira pas.

En parler, te permettra de structurer ton idée. Pour pouvoir l’exprimer et l’expliquer à quelqu’un en quelques minutes, tu vas devoir l’affiner et sortir ce qui est le plus important. Plus tu vas en parler, plus tu vas avancer dans la construction et l’enrichissement de ton idée.

Ensuite, en parler, te permettra de récolter les objections, de confronter ton idée, d’avoir à la défendre. Tu vas développer ton argumentation, tes motivations, ton contenu.
À chaque objection, c’est une action à mener pour toi, pour sécuriser ta transition. Que ton projet soit salarié ou entrepreneurial, il y a forcément des tas de choses auxquelles tu n’as pas encore pensé.

Enfin, en parler, te permettra aussi de récolter des soutiens, d’autres idées qui vont l’enrichir, des retours d’expérience. Tu seras surprise de voir comment certaines personnes vont t’accompagner dans ce projet.

Parle de ton projet

Il faut, bien sûr, garder une distance raisonnable avec les feed-backs des uns et des autres, car chacun a son propre prisme et sa vision du monde.

Tes proches ne sont pas forcément les meilleurs soutiens dans cette démarche. Ils t’aiment, donc ils s’inquiètent pour toi et peuvent, parfois, être maladroits voire décourageants.

Alors n’hésite pas à aller chercher des soutiens à l’extérieur de ta famille ou de ton cercle amical habituel.
Tu verras que dès que tu vas commencer à parler de ton projet, il va grandir et se transformer. Et les idées vont arriver en masse (fait un stock de carnets ! 😉)

Pour trouver ton idée de reconversion

Donc pour trouver cette idée de reconversion qui te fait tellement envie, on résume :

  1. Tu pars de toi. Si tu ne sais plus trop, tu te reconnectes.
  2. Tu rallumes ta créativité et tu la muscles
  3. Tu stoppes la censure et explores toutes les pistes
  4. Tu utilises tous les outils en ligne, même les moins glamour, sur l’orientation professionnelle
  5. Si tu veux créer ton entreprise, tu cherches quel problème tu veux résoudre et qui tu veux aider.
  6. Tu ne restes pas seule, tu en parles à tout le monde.

Et si après tout ça, tu croules sous les idées et que tu pars dans tous les sens. N’hésite pas à te faire accompagner. Tu gagneras du temps et tu pourras lever les freins et les croyances qui te retiennent encore sur certains points.

Tu es maman, et tu cherches un accompagnement pour t'aider à choisir ton prochain projet professionnel ?

Nous t'offrons une séance-déclic de 20/30 minutes pour :

  1. Faire le point sur ta situation actuelle
  2. Définir ensemble si le "Bilan de Confiance ®", notre méthode d'accompagnement, peut être ta solution.

Pour réserver c'est ici :

Je réserve ma séance déclic

Cet article a 2 commentaires

  1. Pauline

    J’ai la trouille!
    Peur de l’échec face à cette montagne administrative à gravir!
    Peur de ne pas m’en sortir financièrement.
    Je sais que si j’y arrive l’aventure sera belle, mais si j’échoue…
    Help!!!! I need somebody

    1. Pas de panique Pauline !
      De quoi aurais-tu besoin de notre part, pour que cette peur de l’échec se calme ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.