Vous reprendrez bien un peu de prâna social ?

Combien d’entre vous ne se sentent pas bien dans leur job, en partie parce que les relations n’y sont pas satisfaisantes ?

Un manager qui communique mal, des collaborateurs asphyxiants, des collègues qui ne vous comprennent pas, des rivalités parasitantes…

Parfois, la mauvaise qualité des relations au travail suffit à nous donner envie de changer de métier. Ou pire : un mauvais contexte relationnel au travail peut même poser la question existentielle de “Suis-je fait pour le monde de l’entreprise ?”-

Les relations au travail doivent être nourrissantes pour que l’on s’y sente bien. Je parle de tous les types de relations : les collègues, le management, les collaborateurs, les clients, les fournisseurs. Et elles doivent aussi être assez satisfaisantes pour ne pas venir parasiter vos relations extra-professionnelles comme votre couple ou votre famille.

Pour un développement durable des relations au travail

Vous le savez peut-être, je suis fan du grand air, très soucieuse de la protection de la Nature et de ma Santé, et d’ailleurs adepte de l’alimentation vivante.

Ce mode de vie, je le crois sain et durable. J’essaye de tendre vers lui le plus possible, même si ça n’est pas toujours facile.

Et du coup, je côtoie de près les méthodes de santé traditionnelles, et notamment l’ayurveda ou la naturopathie.

Alors je me suis inspirée de la notion de prâna, qui m’est chère, pour repenser l’importance des relations dans l’épanouissement de chacun au travail.

Le prâna, dans la tradition hindoue, c’est le souffle vital. Cette énergie qui nous traverse pour nous animer, pour nous donner vie. Pour nous donner du mouvement, de l’envie, de la force.

Pour parler d’épanouissement au travail, j’ai trouvé le concept particulièrement à propos.

Le prâna social, kézako ?

Et donc, j’appelle “prâna social”, le souffle d’énergie que nous tirons de la qualité de notre relations aux autres.

Chacun a besoin de sa dose de prâna social, y compris au boulot.

Pour moi, en fait, il y a 3 sources de prâna”, qui comptent dans l’épanouissement professionnel, et que votre quotidien au boulot doit vous apporter :

  • le prâna du sens
  • le prâna du contenu
  • le prâna social

Si votre activité professionnelle vous nourrit suffisamment de l’énergie de ces 3 éléments, alors vous vous sentirez bien au boulot, et de façon durable. C’est simple.

Comment nous nourrit le prâna social ?

Se nourrir de prâna social, c’est pouvoir trouver des ressources dans la qualité de notre relations aux autres. C’est faire monter nos relations en valeur, en revenant à une approche plus empathique, plus authentique, plus responsable.

Parce qu’une relation de qualité implique d’être capable de comprendre et d’accepter les enjeux de l’autre.

 Parce qu’une relation de qualité est une relation où les besoins de chacun sont affirmés et défendus avec bienveillance, dans une intention de respect mutuel.

 Parce qu’une relation de qualité est celle où chacune des parties prendra ses responsabilités, sans se porter en victime, et en étant conscient qu’il a sa part à jouer pour maintenir un climat sain et gagnant-gagnant.

Aujourd’hui, au boulot, le prâna social que vous engrangez suffit-il à vous nourrir ?

Quelle serait votre fenêtre de tir pour améliorer votre situation relationnelle au travail ?
J’écrirai prochainement sur le prâna du sens, et sur le prâna du contenu.

Connaissez-vous ce petit bouquin génial sur la communication non-violente ? Je l’offre souvent à mes clients qui rencontrent des soucis de communication et de relations au travail. Je vous le recommande chaudement par ce lien affilié :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *