Devenir assistant social en 1 an

By Mathieu

idée principale détail
📘 Préparation et admission Posséder un Bac+2 et 18 mois d’expérience professionnelle.
🏫 Formation intensive Suivre une formation de 11 mois, avec trois phases.
📝 Validation par examen Passer un examen final pour valider la formation.
🔍 Recherche d’emploi Postuler auprès d’associations, services publics ou privés.

Devenir assistant social en 1 an est une ambition réalisable pour ceux qui possèdent les qualifications adéquates. Ce guide complet détaillera les étapes cruciales et les compétences nécessaires pour atteindre cet objectif rapidement et efficacement.

Les étapes pour obtenir le deass en 1 an

Préparation et admission

Pour entamer le parcours accéléré vers le Diplôme d’État d’Assistant de Service Social (DEASS) en une année, plusieurs conditions doivent être remplies. Il est d’abord nécessaire de posséder un Bac+2 et de pouvoir justifier d’au moins 18 mois d’expérience professionnelle dans un domaine lié au social. Cette expérience est primordiale pour comprendre les enjeux et les pratiques de ce métier exigeant.

La première étape consiste à se renseigner sur les formations disponibles pour construire un projet personnel cohérent. Une fois cette recherche effectuée, il est primordial de soumettre une demande d’admission validée par le conseil départemental. La réussite des tests d’aptitude physique et psychologique est aussi cruciale pour intégrer cette formation intensive.

Formation intensive de 11 mois

Le cursus intensif, durant 11 mois, se compose essentiellement de trois phases : les cours théoriques, le travail en groupe et les stages pratiques. Parmi les matières étudiées, on retrouve la psychologie sociale, l’intervention sur le terrain et le droit social.

Les stagiaires doivent également travailler en groupe, une compétence essentielle pour le métier d’assistant social. Enfin, les stages pratiques permettent d’appliquer les connaissances sur le terrain, un moyen indispensable pour comprendre la réalité du quotidien des professionnels du secteur.

La validation de la formation se fait par le passage d’un examen final. Réussir cet examen ouvre les portes du marché du travail, et les diplômés peuvent ensuite renseigner leur candidature auprès de différentes structures pour débuter leur carrière.

  • Préparation et admission
  • Formation intensive
  • Validation par examen

Exemples de carrières possibles après le deass

Carrière Emplacement Description
Assistant social polyvalent de catégorie École, hôpital Intervient au sein d’une structure précise
Assistant social polyvalent de secteur Zone géographique Travaille sur un secteur géographique délimité

Les qualités requises pour devenir assistant social

Le métier d’assistant social ne se limite pas à la simple obtention du DEASS. Il demande des qualités spécifiques essentielles pour assurer un accompagnement adéquat des personnes en difficulté. Voici les compétences fondamentales :

  • Être à l’écoute
  • Avoir un esprit critique
  • Faire preuve d’empathie et de patience
  • Disposer de bonnes connaissances juridiques et sociales
  • Maîtriser les outils informatiques
  • Diplomatie et discrétion

Ces qualités se traduisent par une capacité à trouver des solutions adaptées et à organiser efficacement le travail auprès des bénéficiaires. Un bon assistant social doit pouvoir sous-peser chaque situation avec discernement et rester calme face à des situations souvent délicates.

Trouver un emploi après la formation

Une fois le diplôme obtenu, la recherche d’emploi commence. Les diplômés peuvent postuler auprès des associations, services publics ou privés. Passer par des agences spécialisées dans l’aide à la recherche d’emploi est aussi une option pour ceux qui peinent à trouver un poste.

Un réseau professionnel solide est également crucial. Les stages effectués durant la formation peuvent offrir des opportunités d’embauche. Voici quelques démarches pour faciliter l’insertion professionnelle :

Certaines régions et organismes proposent des dispositifs d’aide à la recherche d’emploi. Par exemple, les régions peuvent encourager le recrutement d’assistants sociaux pour répondre aux besoins locaux en services sociaux.

Carrière et opportunités d’évolution

Après quelques années d’expérience, un assistant social peut aspirer à des postes à responsabilité. Les opportunités d’évolution passent souvent par l’obtention de diplômes complémentaires comme le CAFDES (Certificat d’Aptitude aux Fonctions de Directeur d’Etablissement ou de Service d’Intervention Sociale).

Les assistants sociaux peuvent travailler dans divers secteurs :

  • Le secteur public : mairies, hôpitaux, établissements scolaires, prisons
  • Le secteur privé : grandes entreprises

Salaire et rémunération

Le salaire de l’assistant social varie en fonction de l’expérience et du secteur d’activité. Un assistant social débutant gagne entre 1 400 et 1 500 euros brut par mois. En fin de carrière, ce salaire peut atteindre entre 2 400 et 2 700 euros. Dans le secteur public, des primes et indemnités supplémentaires peuvent également être perçues.

Grade Échelons Rémunération mensuelle brute (€)
Assistant de service social 1 à 13 1944 à 2939
Assistant principal de service social 1 à 10 2156 à 3111

Poursuivre sa carrière dans ce secteur offre diversification et évolution continues, favorisant la montée en compétences et la prise de responsabilités au fil des années.

Mobilité internationale et projets erasmus

La mobilité internationale élargit les horizons des étudiants en cursus d’assistant social. En région Auvergne-Rhône-Alpes, par exemple, des stages à l’étranger sont soutenus financièrement par la Bourse Région de Mobilité Internationale Étudiant (BRMIE). Ces expériences permettent aux étudiants de découvrir d’autres systèmes de santé et pratiques professionnelles.

Le projet DLIS (Digital Learning Intervention Sociale) est une initiative novatrice, formant les étudiants par le numérique et luttant contre la fracture numérique. Les partenaires du projet viennent de divers pays européens, offrant une dimension transversale et enrichissante aux formations d’assistant social.

Les spécificités des formations internationales

Les formations peuvent inclure des périodes de mobilité pour les étudiants et les formateurs. Ces périodes encouragent l’échange de pratiques et d’expériences entre pays, favorisant une approche plus vaste et inclusive de l’assistance sociale.

La Bourse Région de Mobilité Internationale Étudiant finance ces stages, offrant ainsi une accessibilité accrue et une perspective internationale aux futurs assistants sociaux.

Finalement, choisir de devenir assistant social en suivant un parcours accéléré exige détermination et engagement. Les opportunités de carrière sont multiples et les perspectives d’évolution variées. Pour naviguer ce chemin efficacement, il est nécessaire de se documenter et de se préparer minutieusement à chaque étape.

Mathieu