Comment bien négocier son salaire à l’embauche ?

Si vous vous trouvez en position de devoir négocier ou renégocier votre salaire, c’est que vous voulez une MEILLEURE situation professionnelle qu’avant.

Et vous voulez sûrement aussi que la valeur de votre parcours professionnel soit (mieux) reconnue.

C’est bien légitime.

Un MEILLEUR salaire, c’est non seulement un revenu qui absorbe vos charges fixes, mais aussi qui vous permet d’avoir un niveau de vie satisfaisant pour vos loisirs et votre famille, et dans tous les cas une évolution. C’est-à-dire une AMÉLIORATION de votre situation professionnelle actuelle.

Sinon à quoi bon avoir changé de job, n’est-ce pas ?

Ou à quoi bon rester dans un job actuel qui ne vous permettrait pas d’évolution sonnante et trébuchante ?

OK. Sauf que…tout n’est pas une question d’argent, et vous le savez bien.

Décrocher un nouveau job, avec de meilleures conditions, c’est bien. Mais ce nouveau job doit aussi être motivant.

Avoir davantage de sens pour vous. 

Être en phase avec vos valeurs, votre vision du monde.

Vous permettre un espoir cohérent d’évolution de carrière.

Au contact d’un management plus humain et à l’écoute, que ce que vous aviez connu auparavant.

Sinon, vous savez quoi ?

Le sentiment d’avoir fait une bonne affaire ou bien négocié vos nouvelles conditions ne sera que temporaire, avant de doucement faire pshitt… et s’évanouir pour laisser la place à un sentiment de frustration. La même frustration que dans votre job précédent.

Pourquoi je vous dis cela ?

Parce que j’aurais vraiment envie de vous faire passer ce message >> Réussir à négocier un meilleur salaire, ça implique 3 choses :

  • De le vouloir vraiment. De vouloir ce nouveau job, je veux dire. Le vouloir parce qu’il correspond à un réel projet. PAS parce qu’il est l’opportunité de quitter votre job actuel ou parce qu’il représente une suite logique pour votre parcours. PAS parce qu’il n’y a rien d’autre. Non. Mais vouloir ce job parce qu’il est fait pour vous, et correspond à ce que vous voulez vraiment au fond de vous-même. À votre projet de vie. Ça, c’est la première condition pour bien négocier.

 

  • La deuxième condition, une fois que la première est validée, c’est de connaître parfaitement vos arguments de vente. Et ça, c’est assez simple à préparer (avec un peu de méthode), puisque personne ne connaît votre parcours mieux que vous-même.

 

  • Et enfin, c’est seulement une fois que les deux premières étapes sont validées, qu’intervient la troisième condition : Connaître les bonnes techniques pour négocier 

Pour réussir à négocier son salaire à l’embauche, il vous faut donc d’abord vouloir le job

Avez-vous déjà fait un choix professionnel (ou scolaire) qui n’était pas le vôtre ?

Qui était davantage celui de votre environnement familial ou éducatif ? Qui était en priorité ou inconsciemment dicté par des craintes, ou un manque de confiance en soi ? Ou guidé par la peur de ne rien trouver d’autre ?

Et bien ces entretiens d’embauche-là, ont bien plus de chances d’être loupés, que ceux pour lesquels vous présentez votre candidature avec vos tripes. Et les négociations de salaire qui les accompagnent, c’est pareil.

Comment voulez-vous réussir votre négociation si tout, en vous, ne converge pas vers une volonté sincère et affirmée pour ce poste ?

On ne la fait pas, aux recruteurs…

Parce que, vous savez, les recruteurs sont entraînés ! Ils savent détecter toutes vos incohérences, vos doutes ou vos « embellissements » d’expériences et d’arguments. Ils savent aussi repérer les distorsions entre ce que vous dites, et ce que votre corps transmet via votre langage non verbal.

D’ailleurs ça vous est peut-être déjà arrivé, de penser avoir réussi un entretien parce que vous aviez su répondre à tout, mais de finalement ne pas avoir été sélectionné.e, sans raison apparente ?

Et bien repensez à cette candidature, et demandez-vous pour quelle.s raison.s vous le vouliez, ce job. Étaient-elles les bonnes ?

Donc, pour la négociation qui vous attend, je vous pose la question : Pour quelle.s raison.s voulez-vous ce job ? 🙂 

Pour réussir à négocier son salaire à l’embauche, vous devez ensuite connaître vos arguments de vente

Une fois que vous savez que vous êtes au bon endroit.

Que ce job DOIT être pour vous, parce qu’il est une évidence.

Que vous vous y projetez déjà.

Que potasser le site de l’entreprise pour préparer votre entretien vous a fait passer un super bon moment.

Que vous êtes allé.e voir sur LinkedIn qui y bossait, parce que vous avez déjà envie de connaître vos potentiels futurs collègues

…ALORS, vous pouvez vous attaquer à la seconde phase, à savoir la préparation de vos arguments de vente : Soit chaque preuve dont vous disposez, et qui pourra confirmer au recruteur que vous êtes la bonne personne pour le projet.

Pour cela vous avez besoin de savoir exactement ce que le recruteur veut, et choisir dans votre parcours ce que vous allez lui présenter sur votre CV, et en entretien.

Vous devez anticiper ses besoins, de manière à savoir quels éléments de votre expérience vont être importants pour lui. Ces portions d’expériences et de compétences acquises, que vous aurez su mettre en avant, et bien ce sont elles qui vous permettront de peser plus lourd dans la balance de la négociation.

Oui : C’est par l’expression des bons arguments que le recruteur percevra la valeur que vous allez pouvoir lui apporter pour le poste. Et la valeur, ça se monnaye. CQFD.

Pour réussir une négociation de salaire, faut-il une méthode ?

Une fois que vous savez que vous êtes au bon endroit, et que vous connaissez vos arguments, la méthode de négociation devient un détail. Parce que le recruteur est déjà acquis à votre cause !

Il y a pléthore de tuyaux et de contre-tuyaux sur le net, pour savoir négocier un bon salaire à l’embauche. Moi je crois qu’une fois qu’on a résolu les deux premières parties du travail, la négociation en elle-même devient un détail.

Sachez tout de même qu’en général, c’est le recruteur qui donne le tempo de la négociation : Laissez le parler en premier.

Vous devez aussi avoir balayé toutes les sources d’informations pertinentes pour connaître le salaire moyen proposé à votre poste, dans votre secteur d’activité, à qualification équivalente. Pour cela, il y a pas mal d’informations sur le site de l’APEC, ou de Cadreo.

Préparer sa négociation de salaire vous paraît compliqué ?

Oui, ce sera la cas. Si vous n’avez pas fait précisément le point en amont :

  • sur ce que vous avez fait
  • donc sur ce que vous savez faire
  • sur les raisons pour lesquelles vous changez de job et postulez ici aujourd’hui
  • et sur la meilleure façon de vous présenter, et mettre en valeur votre parcours…

Et pour tout ça, il faut de la méthode.

Mais tout le monde ne l’a pas. Parce que chercher un bon job ne s’apprend pas à l’école.

Et chercher un bon job est une situation exceptionnelle, sur laquelle on n’aime pas avoir à l’idée qu’il faudra se former un jour…

Si vous avez envie de savoir où vous en êtes dans votre méthode de recherche de ce meilleur job, j’ai créé pour vous un mini-cours en 7 jours par mail.

Chaque jour, dans votre boîte aux lettres, un mini-cours : CV, Lettre de motivation, stratégie de recherche d’emploi, LinkedIn, réseautage, tout va y passer…

Je vous en offre les 3 premiers jours ICI : Je reçois gratuitement
3 jours de mini-cours

28 réflexions au sujet de « Comment bien négocier son salaire à l’embauche ? »

      1. Bonsoir
        Que pensez d un chasseur qui accepte de le voir que quand je lui ai fais part de mon souhait en terme de salaire?
        Merci
        Samy

        1. Bonsoir Samy, je pense qu’il n’ y a rien de choquant à ça : Les chasseurs de tête sont mandatés par les entreprises pour vous trouver. Ces entreprises leur fixent un objectif budgétaire, et ce chasseur a tout simplement voulu valider que vos prétentions étaient dans la fourchette du budget imposé.

  1. Et quand le recruteur, aprés avoir sélectionner quelques CV, appelle les candidats et que la première question au téléphone est « Quelles sont vos prétentions salariales », il est difficile de négocier quoique ce soit.

    J’ai connu plusieurs cas où le montant de la rémunération demandée était le premier critère de sélection…

      1. J’en suis bien conscient.
        Mais pourquoi n’annonce t’il pas la couleur dès le départ, afin que les candidats puissent se positionner en fonction de leurs propres contraintes budgétaires…

  2. Bonjour Mme Touchemann;
    Je vous remercie pour les conseils judicieux de votre articles.
    Je suis actuellement en attente de plusieurs réponse pour diverses siciété. Ma question est la suivante lors d’un de mes différents entretien on m’as proposé un salaire intéressant et bien en dessus de mes espérances. Je pense que le recruteur à su consulter attentivement mon curriculum vitae. étant autodidacte dans mon domaine de recherche d’activité ou puis-je trouver les sources de rémunération standard pour le type de poste que je souhaite exercer ? En effet j’ai (si vous consulté mon profil LinkedIn exercé dans divers domaines et la chasse à l’emploi étant malgré la conjoncture actuelle toujours d’actualité mes collègues et collaborateurs ne me disent pas tout sur les avantages et primes négociables à l’embauche. N’est il pas trop prétentieux de renégocier une rémunération inintéressante et ne risque on pas de perdre un poste à trop en vouloir?
    Merci par avance pour vos réponses.

  3. Bonjour Bérangère,
    merci pour vos conseils.
    pour la négociation avant embauche, Est-ce que je peux mettre en avant que l’entreprise m’a démarché sans que moi je postule ?
    Est-ce que je peux aussi mettre en avant qu’il n’a pas eu d’autre personne pour ce poste ?
    Merci pour vos réponses.

    1. Bonjour Perrine, difficile de vous « conseiller » sur ce qui fait ou ce qui ne se fait pas, comme je ne connais pas le dossier: Je ne connais ni votre profil, ni votre entreprise, ni l’historique du poste etc. Attention tout de même à la posture : Le jeu du « de toutes façons il n’ y a personne d’autre » ou « c’est vous qui êtes venus me chercher » est dangereux, car peut être pris pour de l’arrogance. Choisissez plutôt de miser sur vos atouts et vos forces intrinsèques pour ce recrutement. Bon entretien 😉

  4. bonjour bérangère,
    mon copain a postulé pour une offre entre 40 et 50 k€ / an, son cv à été retenu, il a eu un rdv téléphonique à l’issu duquel on lui a proposé un rdv composé de 2 entretiens avec 3 responsables sur une après midi et il devait juste envoyer un mail avec ses prétentions salariales.
    Il a donc fait un mail dans lequel il situait son salaire entre 46 et 48 k€ puisque les 2 seuls choses qu »il n’a pas c’est le diplôme demandé (ingénieur) et il ne parle pas anglais mais il a 17 année d’expériences à ce poste et il n’a que 37 ans .
    Quelques jours plus tard l’entreprise lui répond qu’il ne sont pas en mesure de lui donner cette somme mais plutôt 31 ou 32 k€ , et qu’il faut qu’il dise si c’est bloquant ou non pour lui, auquel cas ils annulent les rdv.
    De quelle manière doit il agir ? il ne sait pas quoi répondre sachant qu’il gagne actuellement environ 34 k€ !
    merci pour votre aide
    sophie

  5. Bonjour, je viens d’obtenir un emploi en cdi lors de lentretien j’étais plutot d’accord mais aujourdh’ui je souhaite le négocier. Je n’ai pas encore signer le contrat. Me conseiller d’appeler pour prendre rendez-vous pour le négociation ou le jour de la signature du contrat

    1. Bonjour Sophie, bonjour Béa,
      Difficile pour nous d’apporter des réponses sans connaître les entreprises en jeu, les parcours respectifs,etc. Le contexte, en fait. Nous voulons que ce blog puisse vous proposer un état d’esprit autour de votre recherche d’emploi, pour vous permettre de trouver vos solutions vous-mêmes au final. Désolée de ne pas pouvoir vous répondre en détail. Bonnes recherches !

  6. Merci bcp pour ces conseilles, j’éspère bien les appliqués. J’ai déjà passé l’entretien d’embauche et c’est ok, et demain j’ai un RDV pour parler du salaire

  7. Bonjour je viens de lire votre article qui donne de judicieux conseils.
    J’ai accepté il y a presque un an maintenant un poste hors France avec des conditions vraiment basses par Que j’avais envie d’une expérience à l’étranger. J’ai eu à faire mes preuves très vites avec de super bons retours de mes chefs. Du coup j’ai décidé de renégocier mon salaire de 15k€. Est ce osé sachant que je ne ménage pas mes heures pour ce boulot et cela est su de mes chefs. Puis je jouer sur le fait qu’étant une femme aimant les challenges j’ai accepté cette proposition en lâchant tout en france pour faire mes preuves et ensuite renégocier le salaire comme cela m’avait été promis lors de l’entretien?
    Merci de votre réponse

    1. Bonjour Hanan, merci pour votre message. Je vous invite à d’abord préparer cette négociation. Renseignez-vous sur les rémunérations pratiquées pour votre métier, à expérience/compétences égales dans le pays. Ainsi, vous pourrez vous situer v/s la norme nationale, et savoir dans quelle fourchette de négo vous pouvez faire votre demande. Ensuite, faites la liste de vos arguments et étudiez-les bien. Listez également les objections que vous pourrez rencontrer. Fixez-vous un objectif de négo. De plus, si il vous a été promis une renégociation possible lors de l’entretien, ceci vous permet une bonne introduction.

  8. Bonjour
    J’ai suivi vos conseil a la lettre , j’ai travaillé 3 semaines signé un premier contrat provisoire, et essayé de négocié le salaire du contact final , et bien j’ai été viré a cause de ça, pourtant le salaire que je demandais était celui sur l’annonce au départ. ..ils ont préféré écourter ma période d’essais et je me retrouve au point zéro.

  9. Bonjour
    Je vous explique je répond anune annonce ou le salaire proposé est entre 1600 € et 1800€ , je passe l’entretien, je suis embauché, la patronne me propose 11€ ( brut évidemment ) , et me dis lors de cet entretien qu’après jaurais un rdv avec la responsable RH ,je travaille 2 semaine avant ce rdv , a l’entretien avec la RH elle me demande mes prétentions salariales , je répond 1600 net , (j’ai plusieirs annes d’expériences et je suis restee dans la fourchette quils ont proposé au départ) l’entretien se termine sur un: » je vois ça et je vou tiens au courant » , 10 jours plus tard , j’arrive pour embaucher et là la patronne me dis quon va arrêter la periode d’essai car je demandais trop pour le salaire, que sa décision était prise et qu’aucune négociation n’est possible , que je pouvais repostuler dans quelques mois quand j’aurais revu mes prétentions à la baisse .
    Et ça s’est arrêté la , je m’attendais à une contre proposition, ou tout autre forme de négociation je n’étais pas fermée à la discussion et je l’ai bien préciseé a la RH .
    PS : le premier contrat d’essai , devait changer car le lieu de travail et forme juridique et la convention n’etaient pas les mêmes (plusieurs entreprises détenues par la même personne ) donc au moment du déménagement je signais un nouveau contrat.

  10. Bonjour Madame Touchemann,

    J’ai un conseil à vous demander. J’ai passé un premier entretien avec la RH d’une agence de conseil digital durant lequel elle m’a demandé mon salaire actuel et ma prétention. Elle a dit que ma prétention totalement cohérente. Je viens de passer un deuxième entretien, cette fois-ci avec une Business Manager (le courant est déjà beaucoup moins passé…) où cette fois, elle me dit que le salaire qu’ils pensaient pouvoir me proposer serait plus équivalent à mon salaire actuel… elle m’a demandé si cela me dérangeait…En mettant les formes, j’ai fait comprendre qu’autant l’entreprise m’intéressait vraiment, autant je connaissais très peu de personnes qui chercheraient à changer de structure sans une évolution salariale. Elle a semblé comprendre mon argumentaire, mais du coup je ne suis pas sûre d’aller en troisième et dernier entretien.
    J’ai contacté la RH pour lui faire part de ma surprise concernant le différent son de cloche. Elle m’a dit que pour elle il n’y avait rien d’alarmant, que peut-être que la personne avait juste voulu m’avertir que ma prétention ne serait pas celle que j’espère, pour ne pas que je sois déçue.

    Que dois-je faire si je vais en troisième entretien? En effet, je sais que ma prétention salariale n’est pas en dehors des clous (j’ai passé plusieurs entretiens et ce n’est jamais cela qui a tiqué) et j’ai vraiment du mal à revoir cela à la baisse aussi intéressant puisse être ce poste… Que me conseillez-vous?

    Merci par avance.

    1. Bonjour Christelle,
      Les responsables RH se préoccupent de la vie du salarié en entreprise.
      Et les business managers se préoccupent du business 🙂
      Donc ils n’ont pas les mêmes objectifs, pas la même vision du monde.
      Je crois que celui.celle qui vous virera votre salaire tous les mois, c’est bien la RH.
      En troisième entretien, gardez donc le cap de votre objectif de départ, celui qui a été acquiescée par la RH.
      Si votre demande n’était pas entendable, vous n’auriez même pas eu de deuxième entretien.
      OK pour vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *