You are currently viewing Comment rattraper un entretien d’embauche raté ?

Il y a quelques temps, j’ai accompagné en coaching une jeune femme expatriée en Amérique du Sud, dans un pays ou toute entreprise en croissance à l’international qui se respecte, rêve d’aller mettre un pied.

Elle m’a contactée parce qu’elle cherchait à créer et développer son activité, qui est justement « d’aider les entreprises étrangères, dont françaises, à se développer sur ce territoire ».

Elle dispose de compétences rares, d’expériences passées dans de très belles entreprises internationales, d’une polyvalence certaine, d’un profil richissime en termes de variété, le tout dans une cohérence et un savoir-être rassurants et encourageants pour les recruteurs et porteurs de projets.

Bref, du velours.

(PS : Je fais ma Karine Lemarchand, « Entreprises, vous pouvez nous écrire pour contacter cette jeune femme si son portrait vous plaît, nous lui transmettrons vos courriers »  😉 )

Rater un entretien d’embauche, ça arrive même aux meilleurs

Et bien figure-toi que cette jeune femme m’écrit un jour, alors qu’elle vient juste de RATER/LOUPER/PLANTER son entretien sur Skype avec une grosse entreprise française.

Pour avoir simulé avec elle plusieurs entretiens de présentation de grande qualité, mon premier réflexe a été de douter de la “réalité” du plantage en question (“plantée ? mais plantée comment ? eeeuh….comment peux-tu en être bien sûre ?”)

Mais d’après elle, elle est vraiment complètement passée à côté.

Hé oui, ça arrive, même aux meilleurs.

Mais ça ne veut pas dire que c’est la fin de l’histoire, et ça ne remet surtout pas en cause la valeur de son profil…

Si cela t’arrive, voici comment faire pour sauver les meubles, et peut-être rester dans la course.

As-tu vraiment raté cet entretien ?

Pourquoi j’ai d’abord douté du ratage ?

Parce que parfois, on croit s’être planté, mais on ne s’est pas planté.

On n’avait juste placé notre niveau d’exigence à un niveau bien supérieur que celui attendu par les personnes qui nous évaluent.

Et ça, c’est très emblématique des gens qui ont un gros driver « Sois Parfait » (autrement dit, ceux pour qui « c’est jamais assez bien » ou pour qui « c’est jamais terminé », ou encore pour qui « c’est pas comme je voudrais »…)

Comment savoir si un entretien d’embauche est vraiment raté ?

Le mieux, pour savoir si tu as réellement raté ton entretien, c’est de demander du feed-back à tes interlocuteurs à la fin de celui-ci.

Souvent, les recruteurs terminent par « Avez-vous des questions ? ». C’est une belle opportunité  pour placer un :

« Oui, puis-je vous demander un feed-back global sur mon profil et/ou sur cet entretien ?

Y’a-t-il des points sur lesquels vous n’auriez pas eu toutes les informations que vous attendiez ?

Y’a-t-il à ce stade de l’entretien un point bloquant pour vous ? »…

C’est un bon moyen de savoir si cet entretien est vraiment raté, ou si tu n’as juste pas dit tout ce que tu avais prévu de dire, parce que tu t’étais mis trop de pression

Dis au recruteur ce que tu penses toi-même de cet entretien

Si ton impression de ratage est trop importante et que tu sais que tu ne vas pas être bien en sortant, joue franc-jeu, et explique ton état d’esprit :

« Pour ma part, j’arrive en fin d’entretien avec un goût d’inachevé : Je pense ne pas avoir assez mis en valeur mon parcours sur tel ou tel point »

ou « cet entretien représente un enjeu fort pour moi, et je me suis laissé dépasser par mes émotions. J’aurais aimé mieux mettre en valeur tel ou tel point »,

ou encore « j’aimerais revenir sur cette question que vous m’avez posée, parce que je ne suis pas sûr.e d’avoir fait passer au mieux telle information ».

Tu peux aussi proposer au recruteur de lui envoyer un feed-back écrit sur les points abordés, en les complétant par ce que tu n’as pas pu/osé dire.

Ecrire au recruteur après l’entretien d’embauche raté

Déjà, écrire au recruteur après un entretien pour le remercier est plutôt pro, et je t’assure que tous les candidats ne le font pas.

On écrit à la personne qui nous a reçu.e pour la remercier du temps qu’elle nous a accordé, et en cas d’entretien raté, pour lui partager notre ressenti.

Donc on reprend le paragraphe précédent :

«Cet entretien me laisse une impression d’inachevé, car d’après moi je n’ai pas mis en avant toutes les informations qui pouvaient vous être utiles pour mieux me connaître, à savoir… »

Profites-en, si tu le peux, pour enrichir ton courrier avec des pièces jointes qui te rendront service en apportant/renforçant les preuves de la qualité de ton travail et/ou de ton profil : Des documents annexes, des liens, une lettre de recommandation, etc.

L’idée est de laisser une bonne impression, de réaffirmer ta motivation pour le poste, que la porte ne reste pas définitivement fermée, et que le contact reste maintenu, pour ce poste ou pour une opportunité ultérieure.

Comment rebondir après un entretien d’embauche raté ?

Et si tu l’as vraiment loupé, cet entretien, ben ça arrive!!

Trop de pression, trop d’enjeux parce que tu n’avais pas passé d’entretien depuis longtemps, ou parce que les indemnités Pôle Emploi se terminent.

Ou encore juste parce que tu étais dans un mauvais jour, et ça arrive !

Cela ne remet pas en cause tes compétences ou ta valeur professionnelle, ça veut juste dire que le jour J à l’instant T, tu n’as pas eu les moyens d’optimiser cette épreuve.

Et ça n’est pas grave, tu auras d’autres occasions de le faire.

Prends ça comme un brouillon, en préparation du prochain.

Savoir pourquoi on a raté son entretien

En plus de demander du feed-back au recruteur, profite de cette tentative “ratée” pour lister sur papier ce qui n’a pas marché à ton avis pendant cette entrevue, à savoir les questions qui t’ont piégé.e, tes points d’insatisfaction, tes lacunes dans la préparation.

Puis amène ta liste en séance chez ton coach, on va arranger ça 🙂

Si ton plantage fait de toi le candidat “challenger”

Si tu penses que ton entretien raté t’as fait manquer le poste, alors qu’il ne restait plus que toi et un autre candidat sur la short list, recontacte aussi le recruteur en fin de période d’essai théorique du candidat recruté.

J’ai déjà vu des recruteurs rappeler un “challenger” parce que le “winner” n’avait finalement pas fait l’affaire…

Et parfois, on fait des lapsus…

Je ne peux pas résister à te raconter mon gros plantage à moi, qui me fait encore sourire aujourd’hui. Cette histoire remonte à ma vie d’avant, où j’avais moi-même dû passer un entretien d’embauche en anglais.

Je devais bosser sur un cas d’entreprise, et ramener ma prise de note au format papier au jury, devant lequel je devais ensuite soutenir le mini-projet.

J’entre dans la salle, et quand je tends mes notes-papier au jury, au lieu de dire « Please take that sheet of paper », ou quelque chose comme ça qui dirait « voici mes notes », le stress m’a fait lâcher un phonétiquement moins correct  [ Take that shit ]… Je vous laisse traduire 🙂

Rhooo, quand notre ami le stress nous fait faire des bêtises… !

Alors comment se préparer correctement pour ne pas se planter ?

Bien sûr, il existe des consultants qui peuvent te faire “répéter” avant le jour J, mais je dirais que cet exercice n’est que la phase finale d’une préparation nécessairement bien plus approfondie.

Pour qu’une candidature soit percutante, (donc qu’un entretien soit percutant) tout se joue bien avant, à mon avis.

Tout se joue dans la connaissance parfaite que tu as de ton parcours, de tes compétences, de tes atouts. Et le fait que tu sois ok avec ça.

Mais aussi de ta compréhension du poste, des enjeux de l’entreprise dans laquelle tu postules.

Tu dois avoir suffisamment travaillé l’offre (ou fait les recherches qui vont bien si tu candidates en mode spontané), pour que le recruteur ait l’impression que tu ne t’adresses qu’à lui. Pour que tu sois crédible, et fiable.

Qu’il ait envie de te faire confiance, et que tu aies confiance en toi.

À propos de l'autrice / auteur de cet article

Bérangère TOUCHEMANN

Après 8 ans à la tête de mon cabinet de coaching et transitions professionnelles et de ce blog qui a vu passer plus de 3 millions de lecteurs et lectrices, j’ai décidé de passer la main ! Ce blog appartient maintenant à mon équipe, que j’ai sélectionnée, formée et mentorée.

Cet article a 29 commentaires

  1. Avatar
    Cindy

    Je suis d’accord avec vous sur le fait qu’on ne sait jamais vraiment si on a “réussi” ou “raté” un entretien quand il s’est déroulé “normalement” d’une manière globale. Néanmoins, des études montrent que votre interlocuteur se fera une idée de vous dans les 5 premières minutes… donc bien avant que vous ayez eu le temps de mettre en avant toutes vos compétences. Tout simplement car un entretien est un contact humain et que le ressenti joue son rôle (comme dans tout contact humain). Je n’ai pas encore testé les entretiens via Skype même si j’utilise beaucoup cette plateforme. Mais je pense que les entretiens vidéo enlèvent quelque chose… même s’ils peuvent être pratiques et éviter des déplacements.
    Je trouve aussi que savoir qui a eu le poste permet de relativiser le “plantage” car on se rend souvent in fine compte qu’on ne pouvait pas lutter ! lol Il y peut y avoir “mieux” que soi et cela ne remet pas en cause nos compétences, évidemment. Mais quand l’employeur peut lui-même expliquer “pourquoi” on n’est pas retenu, c’est mieux…

    1. Avatar

      Merci pour ce commentaire, Cindy. Effectivement, au sujet des 5 premières minutes : “on n’a jamais deux fois l’occasion de faire une bonne première impression” 🙂

  2. Avatar
    Pauline

    Bonjour,
    J’entre sur votre site par l’article de la négociation salariale à l’embauche (mon point faible, étant systématiquement bien en deça de la rémunération de mes collègues) et je me retrouve à me ballader à droite à gauche. 😉
    Et cet article me parle, parce que j’ai raté un entretien skype le mois dernier. Manque de préparation et connection internet pourrie, recruteuse aggressive auquel je ne m’attendais pas, je savais avec certitude après les malheureuses 26 minutes (ça m’a paru une éternité) que c’était mort.
    Et effectivement je reçois un mail la semaine suivante qui déplore mon “manque de motivation sur l’entreprise”.
    Et là, je réfléchis. Je sais que je n’avais pas été au top. Je sais aussi que j’ai vraiment un intérêt pour le poste et la boîte qui se démarque de ce que j’ai pu faire avant.
    Et je me suis dit, pourquoi pas ? A ce niveau là, qui ne tente rien n’a rien. J’ai donc répondu en disant que je comprenais, que j’étais d’accord sur ce point, mais j’ai aussi réaffirmé mon intérêt pour la société et précisé que je serais en déplacement dans quelques semains et peut-être qu’un entretien in visu serait plus propice ? Bingo, une semaine plus tard, ils acceptent.
    Comme quoi le “non” ne veut pas toujours dire non 😉 Entretien la semaine prochaine 🙂

    1. Avatar

      Merci Pauline pour ce témoignage 🙂 Comme quoi, OSER, ça paye !!! Vous nous direz comment ça s’est passé ?

  3. Avatar
    Wily

    Bonsoir,

    Moi je taf dans l’entreprisse depuis 5 ans comme saisonnier, l ‘opportunité d’une embauche fut la suite, reçu par ma responsable de production,elle vient me cherché à l’accueille me fait la bise et à la fin de l’entretien me dit ont se serre la main pour la clôture de l’entretien?????????

  4. Avatar
    Sandra

    Bonjour,
    Je viens de rentrer de mon deuxième entretien qui s’est mal déroulé… Tout d’abord le directeur avec qui j’avais rdv avait 30 minutes de retards donc le stress à eu le temps de m’emparer.

    On commence comme d’habitude “parlez moi de vous” ! Ca se passe bien et ensuite il me demande pourquoi je suis partie de la dernière entreprise et je réponds que j’ai créé ma société l’année dernière.

    Et à ce moment l’entretien tourne mal : “vous avez créé votre société donc ça veut dire que cela ne marche pas ?”

    Je réponds “qu’en effet ça ne fait qu’un an qu’elle a été créé et que c’est tout à fait normal que cela prenne un peu de temps pour démarrer”

    Du coup il me dit “écoutez on arrête là car votre société plus travaillé dans notre cabinet cela ne sera pas compatible”.

    Et je reste choquée au fond de moi sans le montrer. Sachant que la manager avec qui j’ai eu le premier entretien était au courant que j’avais créé la société et que mon but n’était pas de la fermer. En effet ma société n’est pas assez rentable pour que je puisse en vivre et que mon but c’est d’avoir la possibilité de progresser dans ma carrière de consultante tout en ayant créé ma petite société qui me demande 1 à 3 heure par semaine de travail.

    Du coup l’entretien s’est concentré que sur la création de ma société. Je n’ai pas eu le temps de faire par de mes motivations et ce que je pouvais apporter au cabinet.

    Ensuite le directeur m’a insisté à postuler plus tard au mois de septembre par exemple et à la fin de l’entretien il m’a dit à bientôt Tatiana.
    Grosso modo on m’a rejeté à cause de la création de ma société qui ne serait pas compatible avec le travail demandé au cabinet, et non pas à cause de mes compétences… cela me perturbe. Je ne m’y attendais absolument pas.

    Je pensais écrire un mail pour remercier et essayer de rattraper le coup… pensez-vous que cela puisse aider à le faire changer d’avis? Le cabinet m’intéresse plus que tout et je suis capable de tout donner pour travailler dans un cabinet mais je ne veux pas fermer ma société car c’est une belle expérience que je vis mon but n’est pas d’avoir un gros chiffre d’affaire mais je souhaitais avoir la possibilité de créé une société pour voir comment ça se passe et je prends ça plus comme un plaisir qu’un travail.

    Merci d’avance pour vôtre aide et je vous souhaite une agréable journée.

    Sandra

    1. Avatar

      Bonjour Sandra (et pas Tatiana…)
      Je ne sais pas quels sont les enjeux pour vous, et pourquoi vouloir travailler pour cette personne est si important.
      Moi je trouve que votre double projet s’entend et se défend. Que les gens qui mènent de front un job salarié et un développement d’entreprise sont des guerriers. Des gens plus méritants que la moyenne.
      Mais apparemment, cette personne avait grandement besoin d’être rassurée.
      Au quotidien, avez-vous envie de travailler pour quelqu’un qui arrive 30 minutes en retard, qui oublie votre prénom, et qui ne veut pas écouter ni comprendre qui vous êtes, et votre projet ?
      Quid de la qualité du quotidien avec cette personne ?
      Oui, bien sûr. Vous pouvez écrire un mail de remerciement pour cet entretien, en lui réaffirmant votre motivation, et en expliquant en une phrase quel est votre objectif à 3 ans avec cette entreprise. Peut-être comprendra-t-il que vous avez une vision.
      Ou peut-être qu’il ne comprendra rien parce qu’il sera borné et prisonnier de ses propres croyances ?
      Bonne chance 😉

  5. Avatar
    blaise

    Bonjour Bérangère,
    j’ai raté mon entretien d’embauche auquel je me suis projetée si fort que ça me laisse un goût amer.
    J’ai réussie le test métier et PC mais loupé mon entretien individuel.
    Au bout d’une semaine réponse défavorable par téléphone ,m’invoquant un manque de connaissance de l’entreprise, ils ont privilégiés des candidats avec moins d’expérience que moi qui ont su être plus convaincants.
    je tiens à ce poste et sais que 2 sur 4 personnes ont lâchés avant même le début du poste!
    Ma question est : comment et par quel moyen de préférence ( mail ou téléphone) est préférable pour retenter ma chance.
    Besoin d’une réponse rapide ,le poste est prévu le 02/11/2017.
    Merci d’avance.
    Bien cordialement.

    1. Avatar

      Bonsoir Nathalie,
      Tout d’abord, j’ai envie de vous dire “pas de regret” de vous être investie et projetée, parce que c’est ce qu’il faut.
      Je pense que oui, vous pouvez tenter de leur écrire, notamment pour contrecarrer l’objection qu’il vous ont opposée : manque de connaissance de l’entreprise.
      Le mail est plus adapté que le téléphone pour ça à mon sens, car la personne pourra le lire quand ce sera le moment pour elle.
      OK pour vous ?

  6. Avatar
    Loubna

    Bonjour,
    J’ai passé un entretien la semaine dernière. Je n’avais pas bien préparé vu la charge du travail que j’ai dans mon poste actuel et du coup je suis allée me présenter à l’entretien avec ce que j’ai en tête et avec l’idée de rester spontanée. Le jour de l’entretien je suis arrivée à l’heure, après une dizaine de minutes le responsable ayant le besoin est venu pour m’accueillir. On s’est serré la main et il m’a demandé de l’accompagner à une salle de réunion. Une fois dans la salle il s’est assis en face de moi et a commencé par me présenter la compagnie et les missions du poste, puis m’a demandé de parler un peu de mon expérience. On a échangé pendant à peu près 30min. Il m’a posé des questions auxquelles je ne suis pas convaincue d’avoir répondu comme il faut, notamment en management d’équipe (quels sont les qualités de manager que j’ai)- (si l’un de mes collaborateur me demande une augmentation) etc. A la fin de l’entretien il m’a demandé si j’ai des questions, j’ai posé quelques questions auxquelles il m’a répondu et à la fin je lui ai demandé le délai que ca prend pour qu’ils puissent me répondre, il m’a alors rappelé qu’il y a d’entres candidats pour le poste et que c’est un poste de responsabilité sur lequel ils doivent se réunir pour se prononcer sur le bon candidat. J’ai ainsi déduit que je n’étais pas suffisamment convaincante. Le lendemain je lui ai envoyé un mail confirmant ma motivation pour le poste et rappelant quelques points que je considère pertinents pour le poste, mais je n’ai pas eu de réponse.
    Devrais-je espérer toujours une réponse favorable ou bien tourner la page?
    Merci bcp!

    1. Avatar

      Bonjour Loubna, merci pour votre partage d’expérience. Pour moi, c’est un processus d’entretien classique, auquel vous avez participé. Je vous propose de le relancer par mail sous 10 jours, pour lui dire que vous vous tenez toujours à sa disposition pour l’entretien suivant, en terminant votre mail par une question (qui l’engage à vous répondre, au moins par politesse :)) OK ?

      1. Avatar
        Loubna

        Merci bcp Bérangère 🙂 je vous tiendrai au courant de la suite.
        Bonne journée à vous ! 🙂

  7. Avatar
    Céline Lopez

    Bonjour Bérangère,

    Je vous écrit afin de vous faire part de mon expérience et vous demander un conseil.
    Je pense avoir raté un entretien passé ce vendredi.
    Je pense avoir raté la partie en anglais, la recruteuse m’a posé une question très basique en fin d’entretien «  what do you know about the compagny ?», j’ai répondu à la question avec des blancs, des hésitations, le regard fuyant (je reflechissais) et certainement quelques fautes.
    Or en situation normale je suis capable de repondre à cette question sans problèmes.
    Le poste nécessite la pratique de l’anglais.

    Je me suis également trouvée longue dans ma présentation et pas top dans ma posture.
    La recruteuse n’a pas particulièrement montrée de signe d’impatience, mais globalement je sais que ma prestation a été e en deça de ce que je suis capable de faire habituellement.
    Avant la question en anglais elle m’a précisé que le processus de recrutement était long pour les postes du siege. Notamment car il y a plusieurs étapes et qu’ils ont vraiment envie d’etre surs de vouloir travailler avec la personne, car c’est un siege à taille humaine où tout le monde se connait, avec une bonne ambiance.
    Elle a également précisé que plusieurs candidats étaient dans le processus de recrutement pour ce poste…..

    Demain, je souhaite lui adresser un mail de remerciement « classique » mais j’hésite à prendre le risque de rajouter quelques lignes pour expliquer que je me suis sentie un peu en deçà de mes capacités habituelles et de la rassurer par rapport à ça?
    Qu’en pensez-vous ? Bonne ou mauvaise idée?
    (Ce poste m’intérrsse reellement il est possible que je me sois un peu trop mise la pression.)
    Merci par avance pour votre aide.

    Céline

    1. Avatar

      Bonjour Céline,
      Oui, bien sûr, lui écrire ce que vous ressentez, c’est ok. “De cette entretien, il m’est resté quelques frustrations : notamment, je pense n’avoir pas suffisamment défendu le/la…., alors que ce point est très important pour moi. Comptez donc sur moi, si ma candidature est toujours en course, pour….. lors de la prochaine étape”.
      Qu’en pensez-vous ?

  8. Avatar
    WALLET

    Bonjour Bérangère,

    Quel bonheur de découvrir votre existence!

    J’ai passé un entretien Skype lundi avec deux examinatrices. J’ai été souriante, dynamique comme à mon habitude et totalement transparente avec elles. Elles m’ont posé des questions dans le genre “Que feriez vous dans tel et tel situation” et j’ai toujours répondu professionnellement parlant, sauf qu’à plusieurs moments elles ont voulu connaitre mon niveau de rapidité à intégrer les procédures. J’ai donc expliqué que je prenais le temps de m’approprier les procédures et le poste en général, car ayant peur de l’échec je revérifiais toujours tout régulièrement, et que je gagnais en vitesse avec le temps. Elles ont donc correctement déduit qu’il s’agissait là d’un manque de confiance en moi.

    J’espère ne pas les avoir ennuyé à répéter parfois la même chose, l’entretien à duré 1H30.
    A la fin de l’entretien elles m’ont donné un exercice très simple de réponse par mail en français puis en Anglais chose facile pour moi en tant normal, sauf qu’ici j’avais 15 minutes pour le réaliser et j’ai paniqué. J’ai donc dès la première ligne fait une grosse erreur en Anglais…

    Je leurs ai déjà envoyé un mail de remerciement accompagné d’une liste de mes voyages (C’est un poste de gestionnaire terrestre en agence de voyage) ainsi qu’une lettre de recommandation. J’étais la première à passer alors qu’il y à deux semaines de période de recrutement!

    Est ce que je remontre signe de vie en début de semaine prochaine ou dois je attendre tranquillement la réponse et peut être me justifier lors de leur réponse si elle est négative ?

    Qu’en pensez vous ?

    Merci de votre aide 🙂

    1. Avatar

      Merci pour votre partage Angélique. Peut-être avez-vous eu des nouvelles depuis ? Je pense que vous pouvez les relancer sans problème à la fin de la période de 2 semaines que vous citez.

      1. Avatar
        Angélique WALLET

        Bonjour Bérengère,

        Ils ont fini par me relancer vendredi pour un deuxième entretien Skype de 20 minutes et ils ont décidé de m’embaucher !

        Je suis très heureuse ! Je dois maintenant préparer mon déménagement !
        La roue tourne ! Un dicton qui me tiens à cœur de partager est “Aide toi et le ciel d’aidera”.
        Ne jamais chercher à être une autre personne même si cela peut nous coûter une place quelque part. Une place de qualité nous attend quelques part et la chance nous sourira un jour! Simplement ne pas baisser les bras (Ou juste une journée et hop on y retourne!)

        Bonne chance à tous et merci pour vos conseils Bérangère!

        Cordialement

        Angélique

        1. Avatar

          Bravo Angélique, c’est génial !!!
          Je vous souhaite plein de réussite à ce poste, et surtout beaucoup de plaisir 🙂

  9. Avatar
    Marie

    Bonjour Berangère,
    J’ai travaillée au sein d’une compagnie en interim pendant 15 mois et ils m’ont recommandé pour un poste plus en adéquation avec mon profil au sein d’une autre fillière de la compagnie. La responsable de ce nouveau service que j’ai eu par téléphone était ravie de ma candidature et m’a proposé un entretien avec elle puis 2 managers d’équipe. Le poste requiert un bon niveau d’anglais et une connaissance de l’audit interne au sein de mon activité.
    Malheureusement, le jour de l’entretien et au vu de l’enjeu j’ai completement raté les entretiens qui ce sont bien passés mais ou je n’étais pas à l’aise car pas habitué à l’exercice. Ce poste en plus d’être en CDI correspondait parfaitement à ce que je voulais faire.
    Le lendemain de l’entretien, j’ai envoyé un message de remerciement et une semaine après j’ai eu le retour négatif sur ma messagerie de la responsable sans beaucoup d’explication. Je me suis permise de lui envoyer un mail pour la remercier du retour et j’ai tout de même renouveler ma motivation et mon intérêt pour ce poste.
    Elle m’a répondu très gentillement qu’elle ferait passer ma candidature à d’autres responsable du département. Je lui ai renvoyé un mail pour connaitre la motivation du refus et aussi savoir si je revenais ds 6 mois avec un test d’anglais comme le TOEIC ou le TOEFL est ce que mon profil conviendrait mieux.
    Et là, elle m’a répondu que ma candidature n’avait pas été retenue en l’absence de connaissance sur le methodo de l’audit (alors que je suis diplomée) et sur mon domaine d’activité (après 15mois d’experiences). Je n’ai pas eu de question sur ces sujets lors de mon entretien avec cette responsable mais je sais que face aux 2 managers je n’ai pas été très éloquente à cause du stress. Mais je sais que j’ai ces connaissances.
    J’hésite entre laisser tomber et avoir des regrets ou lui envoyer un mail peut être dans 1 mois (si jamais ils n’ont recruté personne) pour lui expliquer que je n’ai pas été bonne dans l’exercice et peut être avoir la chance d’un 2ème entretien.

    1. Avatar

      Bonjour Marie,
      “J’hésite entre laisser tomber et avoir des regrets ou lui envoyer un mail peut être dans 1 mois”
      Laquelle des options vous convient le mieux ?
      C’est vous qui avez la réponse, mais je lis en filigrane que vous avez déjà pris votre décision 😉

      1. Avatar
        Marie

        oui je sais ce dont j’ai envie mais je ne sais pas si je dois le faire. Pas envie de passer pour une desespérée, ni faire du harcélement …
        Merci pour ton retour ! Ton article est TOP

  10. Avatar
    Alexia

    Bonjour Bérangère,
    Je sors cet après-midi d’un entretien que je qualifierai de totalement raté. Il s’agissait d’un troisième entretien pour ce poste, le premier avait été avec une RH, le second avec l’équipe de production (donc mes potentiels futurs collègues) et le troisième avec le directeur.
    Il s’agit d’une entreprise spécialisée dans les évènements sportifs (tour de France, Dakar etc.) pour un poste de chargée de production audiovisuelle. Au cours du deuxième entretien avec l’équipe de production, on m’avait assuré qu’il n’était pas du tout indispensable d’avoir des connaissances dans le sport. Or, durant mon entretien avec le directeur aujourd’hui, j’ai eu droit à des questions précises sur le sport et plus particulièrement le Tour de France (alors qu’on ne m’avait pas indiqué son intérêt principal dans cette entreprise). Paniquée et déstabilisée par ces questions, je n’ai su répondre à rien, nous avons même discuté de cela en anglais….du style “Quel est le nom du champion de l’an dernier ?”, ou “le nom de celui de votre année de naissance ?”. J’ai senti qu’il était furieux de mon manque de connaissances, notamment par ces remarques comme “en même temps ce n’était pas compliqué de regarder ça sur Internet avant cet entretien”. Je pense donc que je serai recalée pour manque de connaissance sur l’entreprise et je trouve ça vraiment décevant d’être allée jusque-là pour rien. Je trouve également qu’il n’y a pas eu de cohérence entre les propos de l’équipe de production et du directeur (le poste ne demande pas d’organiser les évènements sportifs mais de coordonner l’audiovisuel entre l’entreprise et les intermittents du spectacle).
    J’avais déjà envoyé un mail de remerciements à la RH suite à mes deux premiers entretiens, dois-je en écrire un à nouveau (sachant que je n’ai pas le mail du directeur…seulement de la RH) pour tenter de sauver ce ratage ou bien dois-je laisser tomber ?

  11. Avatar
    Marie

    Bonjour Bérangère,

    Tout d’abord, merci pour vos articles et conseils personnalisés.
    Merci également à tous ceux qui partagent, c’est très instructif.

    Je me suis rendue à un entretien hier matin et le recruteur m’a fait un vrai “procès”.
    J’ai un profil double ou de reconversion et de niombreuses expériences courtes ce qui inquiète les recruteurs. Ce n’est pas la première fois que je suis face à un recruteur désagréable voir aggressif et je me dis avec le recul que ce doit être un test (c’est parfois leur personnalité).

    Bref, la première partie sur mon parcours, plantée au possible car en plus je ne sais pas mentir et ils ne se contentent pas de réponses vagues mais creusent en vrai interrogatoire du commisariat de police.
    Il s’est adouci lors de la deuxième partie de présentation du poste et de l’établissement et m’a bien détaillé les objectifs en réponse à ma question ce qui m’a encore plus étonnée et destabilisée puis découragée une fois l’entretien passé.

    Cela a été loin de suffire à me convaincre et il m’a littéralement fait fuir bien que je sois restée calme et cohérente pendant l’entretien. Je ne pouvais pas me résoudre à le remercier ou lui faire parte de ma motivation pour le poste (d’ailleurs dans un lieu isolé ou les candidats doivent cruellement manquer) mais je pense qu’il serait bon que je précise des choses afin de rétablir quelques malentendus ayant pu s’établir.

    Les entretiens me font bien souvent douter bien que je ne le montre pas sur le moment.
    Je réfléchis à mon profil et pense à continuer de me former car certes, il faut se présenter comme une solution mais je me dis que nous devrions chercher à trouver le bon poste plutôt que de nous adapter à des postes existants. Rester nous-même (avec dapatation et flexibilité, bien sûr) et ne pas se “déguiser”.

    Qu’en pensez-vous?

    1. Avatar

      Bonjour Marie, merci pour ton partage d’expérience.
      Alors je suis bien d’accord avec toi : le temps de l’authenticité est arrivé, même en recrutement. Et tu as raison de rester droite dans tes bottes. Ne doute surtout pas de toi, ne mets pas ton profil en doute.
      De toutes manières, si tu joues un rôle en entretien, ça se verra quand tu seras embauchée.
      Et de la même façon, si le recruteur est infecte en entretien et qu’il doit être ton N+1, j’ai envie de dire “courage, fuyons”, et aucun regret.

  12. Avatar
    Karine

    Bonjour,
    J’ai loupé un entretien d’embauche via zoom il y a quelques jours. J’ai buggé. Vraiment. Et j’ai loupé cet entretien non pas parce qu’il était difficile ou mené de façon agressive, ou parce que je ne connaissais pas les réponses aux questions des recruteurs. je l’ai loupé parce que je n’arrivais pas à réfléchir, j’étais une boule de stress. je restais sur les mêmes reponses, en boucle, et le stress grandissait avec l’impatience des recruteurs qui reformulaient leurs questions. Je ne m’en rendais pas vraiment compte. Quand l’entretien s’est terminé, j’avais l’impression que les recruteurs attendaient des reponses specifiques sur des choses que je n’avait jamais expérimenté et ils savaient que je n:avais pas cette expérience. En fait, c’etait des questions qui appelaient des réponses de bon sens. Les questions étaient simples, et j’avais toutes les reponses en tete une heure apres, en me refaisant le film. J’étais pétrifiée de honte et je le suis toujours.
    pourquoi? je n’avais pas dormi, à la fois car l’enjeu était fort, beaucoup de pression, que j’etais dans un etat de « sidérations » de confinement , dans les mini stress du quotidien avec les enfants, je ne me suis pas dégagé du temps avant pour me mettre en condition, avoir un sas de concentration. Et aussi, je me suis mal préparée je pense.
    Bref. J’ai la boule au ventre à chaque fois que j’y repense (trop souvent). Les recruteurs sont dans mon reseau associatif et eventuellement professionnel- je vais les revoir dans d’autres circonstances – e,t j’ai peur de m’être grillée, au delà du fait que je voulais vraiment ce poste.
    j’hesite vraiment à ecrire un message à la directrice l’association, une des recruteuses. Pour remercier mais aussi peut être pour dire combien je suis consciente de m’être plantée. Je ne sais pas du tout comment le faire pour ne pas donner une impression de victimisation. et je ne sais pas si c’est une bonne idée car j’ai vraiment l’impression que ça ne se fait pas, que c’est le jeu des entretiens d’embauche, une seule chance de convaincre…
    j’ecris donc pour vous demander conseil! Qu’en pensez vous??

  13. Avatar
    GREVRAND

    Bonjour Bérangère

    Pour ma part , je suis passer à côté de mon entretien d’embauche.
    Je me suis trouver déstabilisée à la question de mes prétentions salariales et surtout à la question mes valeurs rajoutées pour ce poste de commercial.
    Dans la préparation de cet entretien, et lors de la durée de cet entretien de deux heures où le recruteur à parler longtemps.
    Mes valeur rajouter sont dans mon CV .
    Ce poste m’intéresse et surtout j’ai déjà donner ma démission.
    Qu’ en penser vous si j’envoie un courrier en expliquant les raisons de mon échec et de demander un autre rendez-vous dans les locaux de l’entreprise .
    Dans l’attente de vous lire
    Bien cordialement
    Stéphane

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.