You are currently viewing 7 astuces pour savoir se vendre, quand on cherche un emploi

Tu as eu l’occasion de passer pas mal d’entretiens de recrutement par le passé, et tu sais à peu près à quoi t’attendre, lorsque tu rencontres un recruteur à présent.

Donc, tu avais une idée de la façon dont tu vas te présenter, pitcher, etc.

Aujourd’hui tu es à nouveau en recherche d’emploi, et  tu passes quelques rares entretiens, mais qui ne donnent rien (« Il ne restait plus que 2 candidats, dont vous, sur la shortlist, mais nous avons choisi l’autre, qui avait plus d’expérience », etc).

Bref, il y a un truc qui ne fonctionne pas.

Le recrutement a changé

Eh oui, le recrutement a changé, et les recettes qui avaient toujours fonctionné jusqu’à présent ne marchent plus forcément, et certains candidats qui reviennent sur le marché de l’emploi, sont surpris par le niveau d’exigence des bonnes habitudes à prendre pour bien postuler.

Maintenant, il va te falloir une vraie stratégie de recherche et de visibilité pour ne pas t’épuiser dans tes démarches, compte-tenu du nombre de moyens que le web nous met à dispo pour mener à bien notre recherche d’emploi. (PS : 👉🏼Je consacre l’article “Le burn-out de la recherche d’emploi” à cette thématique, peut-être te reconnaîtras-tu…)

Dans certains métiers ou fonctions, il y a beaucoup de demandeurs d’emploi pour peu d’offres qui paraissent. Donc déséquilibre entre offre et demande, je ne t’apprends rien.

Et aujourd’hui, le numérique change tout !

On postule en 1 clic par Linkedin, ou par le profil de base que nous avons créé sur les job boards. Ainsi, Les recruteurs reçoivent mécaniquement beaucoup plus de candidatures pour une seule annonce, par rapport au passé…où la candidature manuscrite créait un “filtre” naturel au nombre de candidatures reçues, car demandait plus d’efforts et de temps.

Ton CV, reste la base de toute ta communication

Bien entendu, ton CV reste toujours ta base principale de visibilité, et ton premier outil pour diffuser ce que tu as à dire de toi au monde, pour te distinguer de la masse.

Même si aujourd’hui, on parle de “recrutement sans CV”, et d’utilisation de la cooptation ou encore de networking, de job-dating pour trouver un emploi, tôt ou tard, ton CV entrera en jeu, parce qu’il faudra au recruteur des données sur toi, cette synthèse de ton parcours.

Alors ton CV (ou VOS CV, car la personnalisation en fonction de l’offre à laquelle tu postules est importante) doit rester au centre de toute ta communication.

Considères-le comme ton outil de vente, c’est la clé.

Pour trouver un emploi, tu vas devoir te vendre

Quand tu es en recherche d’emploi, tu es un peu comme un.e commercial.e qui cherche à vendre un produit chez un client :

Tu as un produit (Cette offre de services, celle que tu as à vendre, et dont ton CV et ton profil Linkedin sont les principales plaquettes commerciales)

Tu as une clientèle (les recruteurs, qu’ils soient des cabinets, des dirigeants de PME, des DRH, ou même indirectement, ton réseau…)

Qui a un besoin à combler (une fiche de poste, qui peut être assimilée à un appel d’offres auquel tu vas monter un dossier pour y répondre : ta candidature, établie sur la base de plusieurs documents.)

Tu dois prospecter (trouver des contacts, entrer en relation, pitcher ton offre, prendre de l’information, relancer, laisser une trace pour que l’on se souvienne de toi…)

Tu dois fidéliser ta base de clients et prospects  (en gardant contact, en informant les recruteurs de tes démarches, en tenant un reporting pour orienter tes relances, en entretenant ton réseau professionnel)

Tu dois négocier et signer un contrat (pas un bon de commande, mais ton contrat de travail, aux meilleures conditions possibles)

Donc on se trouve bien ici dans une démarche commerciale.

Tu as du mal avec la notion de “te vendre” ?

Se vendre, ça ne doit pas être tabou.

Si tu n’es pas à l’aise avec cette notion, dis-toi que c’est juste de la méthode, que c’est temporaire, et que ça va te servir à atteindre ton objectif : Trouver cet emploi qui t’épanouira, et améliorera ta vie professionnelle.

Comme le dit l’auteure Christel de Foucault (une des plus grandes spécialistes de la recherche d’emploi en France, je te donne les références de ses livres en fin d’article), la recherche d’emploi est un jeu.

Et si on en comprend ces règles, qu’on les accepte, et qu’on “joue” ce jeu…et bien on trouve un job.

Se vendre, vendre son profil, son “offre de services“, ça fait partie de ce jeu, et tout le monde a à y gagner.

Mais rassures-toi : Pas besoin d’être un.e vendeur.se dans l’âme, et que ton attitude transpire le commerce, pour taper dans l’oeil du recruteur. Comme le disait mon premier prof de vente à sup de co : Une vente réussie, c’est juste 80% de préparation.

Je te livre ici quelques astuces pour réussir cette vente, et atteindre tes objectifs : obtenir des entretiens pour le BON job.

1 – Pour trouver un emploi, définis ton offre de services

Cette offre de services, c’est donc TOI : Tes compétences, ton expérience, tes talents, ta personnalité, tes objectifs, ta motivation, etc.

Et c’est bien avec cet ensemble de composantes (uniques !) qui sont les tiens, que tu vas pouvoir le séduire, et lui démontrer que ce “package” pourra dégager de la valeur pour lui, lui apporter ce qu’il attend.

Donc tu dois rendre cette offre de service bien explicite sur ton CV, et ton profil Linkedin. On doit comprendre facilement qui tu es, ta valeur ajoutée, et ce que tu recherches.

(👉🏼À ce sujet, j’ai écrit 2 articles pour t’aider :

2 – Pour trouver le bon poste, cible bien tes candidatures

Parce que comme je le disais plus haut : Si tu ne cibles pas, tu vas t’épuiser, et te démoraliser. Parce qu’une candidature non ciblée ou mal choisie, est une candidature qui aura moins d’impact. Donc qui se distinguera moins des autres, aux yeux du recruteur.

Avant de postuler, vérifies donc bien que ton profil soit au moins à 80% en adéquation avec le profil recherché par l’employeur : Si tu postules à la chaîne parce que tu n’en peux juste plus de ne pas trouver d’emploi, alors tu as de fortes chances de ne pas avoir de retour…

Eh oui, parce que tu ne corresponds pas exactement aux besoins attendus ! (ce qui ne témoignera en rien de la qualité de ton profil, c’est juste que tu auras mal ciblé tes actions…)

Inutile donc de te mettre en situation d’échec, avec toutes les conséquences sur l’estime de soi que cela peut avoir…Postules donc là où ça fait sens pour toi, sinon tu te mets dans la situation d’essayer de vendre un triple cheese (néanmoins délicieux) à un végétarien.

Cherches donc la qualité, et non la quantité de tes projets de candidature.

3 – Pour bien te vendre, vends tes expériences

Sur ton CV et ton profil Linkedin, détailles et contextualises tes expériences, pour en sortir le meilleur.

Si tu te rends compte qu’il y en a une qui te manqueras pour que ton profil soit plus « vendeur », et bien vas la chercher : Profites du temps que te laisse ta recherche d’emploi, pour effectuer un stage de découverte dans une entreprise (voir les dispositifs Pôle Emploi), ou pour faire du bénévolat (en choisissant stratégiquement les missions bénévoles qui pourront te servir pour ta recherche d’emploi, of course).

Tu démontreras ta capacité à te bouger, à t’adapter, et à fabriquer des solutions.

4 – Pour réussir à te vendre, sois “orienté.e résultats”

De chacune de tes expériences, tires un bilan chiffré (si si, on en trouve toujours, et je t’explique comment dans cet article “👉🏼 Comment mettre des chiffres sur son CV).

Ça, ça se vend très bien en entretien. Cela montre concrètement ta valeur ajoutée, ce que tu peux apporter à l’entreprise qui recrute, de manière objective.

5 – Pour préparer ta vente, prends de l’information

Tu dois connaître au maximum les gens et les entreprises pour qui tu postules (merci le web, et surtout merci LinkedIn).

Ça, ça demande beaucoup de préparation, en termes de recherche d’information.

En plus, tu arriveras plus confiant.e en entretien, si tu maîtrises ton sujet : Taille de l’entreprise, identité et background du recruteur, culture d’entreprise, récentes distinctions et parutions dans la presse, nouveau produit, image, stratégie v/s les concurrents, etc.

Trouver ces informations est facile aujourd’hui sur le web, car la plupart des entreprises sont elles-mêmes dans une démarche de vente (de marketing-RH), pour se faire connaître, attirer et fidéliser les meilleurs candidats. Elles donnent donc beaucoup d’infos sur leur actualité, leurs projets.

6 – Pour bien te vendre, prépares tes questions

Si tu suis cette démarche “commerciale” et cet état d’esprit, tu obtiendras forcément des entretiens.

Et une fois que tu y es, un autre type de vente commence. C’est la vente en face-à-face. Comme je le disais plus haut : Si tout est bien préparé en amont, 80% du travail est fait.

tu n’as alors qu’à préparer le pitch oral de présentation qui valorisera ton parcours (toujours préparé en lien avec la mission pour laquelle tu rencontres le recruteur), et préparer des questions. (👉🏼La liste des questions qui font mouche est ici)

Poser donc à ton tour des questions en entretien, c’est assurer au recruteur que tu t’intéresses à lui, à son entreprise, au projet proposé. C’est une preuve de curiosité et d’enthousiasme.

Tu serais étonné.e du nombre de candidats qui non seulement ne préparent pas (ou donnent l’impression d’avoir préparé au pied levé) leurs entretiens, et ne montrent pas d’intérêt particulier dans cette situation, car semblent juste être là pour “trouver n’importe quel job”.

Un entretien d’embauche, c’est la rencontre entre deux projets. Chacun se choisit, parce que correspond aux besoins de l’autre. Cette démarche réciproque qui oublie le rapport de force/la confrontation, imaginés classiquement, t’aidera à te détendre et mieux te mettre en valeur. 

7 – Pour te vendre en recherche d’emploi, soigne tes éléments distinctifs

Quels éléments uniques de ta candidature ou de ta personnalité te distingueront à coup sûr des autres candidats ?

Cela peut être une expérience, mais également un hobby, qui prouve que tu disposes de telle ou telle valeur/compétence, et qui vient compléter ton profil pro.

À propos de l'autrice / auteur de cet article

Bérangère TOUCHEMANN

Après 8 ans à la tête de mon cabinet de coaching et transitions professionnelles et de ce blog qui a vu passer plus de 3 millions de lecteurs et lectrices, j’ai décidé de passer la main ! Ce blog appartient maintenant à mon équipe, que j’ai sélectionnée, formée et mentorée.

Cet article a 2 commentaires

  1. Avatar
    Aita

    C’est vraiment intéressant, ça aide à mieux se préparer. Merci et bonne continuation

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.